HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Eglise > dernière mise à jour: 2013-04-25 14:15:52
A+ A- Imprimer cet article



Humilité, charité et amour fraternel



''Le style de la prédication évangélique doit se caler sur cette attitude: humilité, service, charité et amour fraternel". Le Pape François, lors de la traditionnelle messe du matin en la chapelle de la Maison Sainte Marthe au Vatican, a voulu réfléchir dans son homélie sur l'expression : "Seigneur, nous devons conquérier le monde". "Cette parole, conquérir, n'est pas acceptable - a tenu à souligner le Pape - nous devons prêcher dans le monde. Les chrétiens ne peuvent être comme les soldats qui, une fois qu'ils ont remporté la bataille, font place nette". "Le style de l'annonce chrétienne est humble mais sans aucune peur d'accomplir de grandes choses".

A la célébration étaient présents plusieurs membres du Secrétariat du Synode des Evêques, accompagné par le secrétaire général, Mgr Nikola Eterovic, ainsi qu'un groupe d'agents de la Gendarmerie du Vatican. Au coeur de l'homélie du Pape, le passage de l'Evangile de Saint Marc qui raconte l'Ascension de Jésus. "Le Christ avant de monter au ciel envoie les apôtres annoncer l'Evangile "jusqu'aux confins du monde". C’est cela la mission de l’Eglise, elle va de l’avant en prêchant pour le monde entier »

Comment accomplir cette mission ?

Un chrétien n’est jamais seul… Toujours, « le Seigneur travaille aux côtés de tous ceux qui annoncent l’Evangile ». En guise de préambule, le pape se veut rassurant avant de se montrer plus incisif : pour lui, « un chrétien pusillanime, ça ne se comprend pas ». « C’est cela la magnanimité que les chrétiens doivent avoir (…) pour aller toujours et encore de l’avant.

Grandeur d’âme, audace mais humilité, car il ne s’agit pas de « conquérir » le monde. « Le chrétien ne doit pas être comme un soldat qui, lorsqu’il gagne une bataille, fait place nette ». Pour le pape « l’humilité, le service, la charité et l’amour fraternel : voilà le style de prédication des chrétiens ». En outre, le chrétien annonce l’Evangile non pas avec des mots, mais avec son témoignage de vie.

La magnanimité, c’est la vocation chrétienne.

Comme le dit Saint Thomas d’Aquin, repris ce jeudi par le pape François : Le chrétien doit avoir une grande âme qui ne s’effraie pas des grandes choses et d’aller au-devant du monde, mais dans le même temps l’humilité de tenir compte des petites choses.
E quand nous allons magnanime et humble, quand nous n’avons pas peur des grandes choses et du vaste horizon et que nous prenons aussi en compte les petites choses, le Seigneur confirme la Parole. Le triomphe de l’Eglise c’est la résurrection mais avant cela il y a la Croix, rappelle le pape qui conclue par cette prière : Demandons au Seigneur de devenir missionnaires, apôtres de l’Eglise dans cet état d’esprit : magnanime et humble. Que cela soit”.












Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité