HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Eglise > dernière mise à jour: 2013-04-27 16:05:29
A+ A- Imprimer cet article



Commentaire de l'Évangile du dimanche 28 avril



Cinquième dimanche de Pâques. Écoutez le commentaire du père Pascal Montavit RealAudioMP3


En ce cinquième dimanche de Pâques, l’Évangile nous parle du dernier repas de Jésus avec ses disciples. Après avoir lavé les pieds des Apôtres et avant d’annoncer la trahison de Pierre, Jésus leur donne un commandement nouveau : « Comme je vous ai aimés, aimez-vous les uns les autres » (Jn 13,34). Cette scène de la vie de Jésus, racontée par l’évangéliste Jean, propose trois enseignements essentiels.

Tout d’abord, Jésus attend que Judas sorte pour déclarer : « Maintenant le Fils de l’homme est glorifié, et Dieu est glorifié en lui » (Jn 13,31). Jésus parle de Sa Passion, mais Judas n’est pas là pour l’entendre. En laissant entrer Satan en lui, Judas se coupe du mystère que Jésus révèle aux hommes. Il n’a plus accès à l’enseignement du Messie. Cette précision sur le départ de Judas nous rappelle que si Dieu se donne, il nous revient de répondre présent pour découvrir l’Amour infini dont Il nous aime. Judas est sorti. Il se coupe de la source, de celui qui a tant aimé les hommes.

Ensuite, Jésus parle d’un commandement nouveau : « Comme je vous ai aimés, aimez-vous les uns les autres ». L’amour mutuel entre les hommes n’est pas en soi une nouveauté. Dans le livre du Lévitique, il est dit : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même » (Lv 19,18). Ce qui change, c’est donc la référence de cet amour. Nous sommes maintenant appelés à aimer comme Jésus lui-même l’a fait.

Alors comment Jésus nous a aimés ? Tout d’abord, saint Paul nous dit que Jésus s’est anéanti lui-même. Il ne retint pas jalousement le rang qui l’égalait à Dieu (cf. Ph 2,6). Aimer, c’est donc, en premier lieu, s’abaisser, se mettre à la portée de l’autre pour le connaître vraiment. Ensuite, Jésus nous a aussi aimés en proclamant une parole de vérité.
L’enseignement de Jésus dénonce l’hypocrisie, l’orgueil, l’avarice (Mt 23,13-32) et rappelle au jeune homme riche que ce qui est bon, c’est de garder les commandements (Lc 18,19-20). A la femme adultère, il dit « Va et ne pèche plus » (Jn 8,11).

Jésus nous aime car Il nous dit la Vérité. Enfin, Jésus a manifesté son amour parfait pour les hommes par le don de sa vie. Comme le bon pasteur ne fuit pas devant les loups qui menacent les brebis, Jésus dit à Gethsémani « Abba, tout t’est possible : éloigne de moi cette coupe ; pourtant, pas ce que je veux, mais ce que tu veux ! » (Mc 14,36)

Humilité, parole de vérité et don de soi sont les trois grandes manifestations de l’amour de Jésus pour les hommes. C’est en cela que nous sommes appelés à L’imiter et à nous aimer les uns les autres.

Enfin, Jésus termine par une exhortation : « A ceci tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l’amour les uns pour les autres » (Jn 13,35). Jésus nous confie une grande responsabilité. Témoigner du Salut que Jésus nous a acquis passe par l’amour que les chrétiens doivent avoir les uns envers les autres.

Au regard de l’histoire en général et au regard de notre vie en particulier, force est de reconnaître que les manquements à cet amour sont nombreux. Évangéliser, c’est prendre au sérieux ce commandement de l’amour mutuel. Prions pour que le Seigneur nous donne sa Grâce afin que nous soyons trouvés fidèles au soir de notre vie.


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité