HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Politique  > dernière mise à jour: 2013-04-29 19:25:30
A+ A- Imprimer cet article



Italie : Enrico Letta supprime la taxe foncière et annonce des mesures de relance



Le nouveau président du Conseil des Ministres italien Enrico Letta a tenu son discours de politique générale devant les membres de la Chambre des Députés lundi après-midi. Un discours plein de bonne volonté, de promesses et d’espoir, qui s’efforce de contenter tous les partis qui forment la coalition gouvernementale.

L'économie était évidemment au centre de ses propos : "l'Italie se meurt par la faute de la seule austérité, les politiques en faveur de la relance ne peuvent donc plus attendre" a déclaré Letta. Ce dernier a annoncé de nombreuses baisses d'impôts accompagnées d'investissements.
Il a par exemple promis la suppression de l’IMU, une taxe foncière, dès le mois de juin, ce qui était un argument fort de la campagne de Silvio Berlusconi lors des dernières législatives.
Cette mesure pourrait créer un manque à gagner de 6 à 8 milliards d’euros pour l’Etat italien, autant de marge de manœuvre en moins pour les politiques de relance annoncées.

C'est l'analyse de Giovanni Guzzetta, professeur de droit constitutionnel à l’université Tor Vergata de Rome. Il est interrogé par Jean-Baptiste Cocagne. RealAudioMP3


Des mesures annoncées en faveur des jeunes

L'Etat italien investira également dans un plan pour la recherche et l'innovation. La haute-technologie et les nouvelles technologie en bénéficieront, tout comme les PME, poumon de l'économie italienne. Le tourisme et la culture, ressources trop souvent négligées en Italie, devraient bénéficier d'investissements publics, a annoncé Letta.

Enfin, l'Etat-Providence sera réformé pour être étendu aux précaires, aux familles en difficulté et aux jeunes sans emploi. Les entreprises embauchant des jeunes en CDI auront d'ailleurs droit à des avantages fiscaux.

Enrico Letta a donc promis des mesures généreuses, tout en précisant qu'il faudra les mettre en place dans un souci de sérieux budgétaire et de réduction de la dette. Ce discours de politique générale ambitieux veut assurer la survie de ce gouvernement de coalition, plus technique que politique.

(Photo : le vice-président du Conseil Angelino Alfano (assis) et le Président du Conseil Enrico Letta (debout))


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité