HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Culture et Société  > dernière mise à jour: 2013-05-02 07:06:32
A+ A- Imprimer cet article



Dossier : Fukushima, une centrale toujours fragile



Deux ans après la catastrophe de Fukushima, les Japonais s’activent toujours sur le site pour sécuriser la zone. Près de 3000 personnes œuvrent quotidiennement pour tenter de colmater les fuites, confiner les réacteurs gravement endommagés lors du séisme et du tsunami, et surtout traiter les eaux contaminés. Cette opération de consolidation de la centrale accidentée ne se fait pas sans mal, en raison de la technicité de la tâche mais aussi de nombreux dysfonctionnements comme l’incursion d’un rat mi-mars qui a fait disjoncter le système électrique.

Dans le même temps, le gouvernement japonais a testé son poinion publique en annonçant sa volonté de relancer progressivement les réacteurs du pays. Où en est –on vraiment dans la gestion de Fukushima alors que de nombreuses voix s’interrogent encore sur la sûreté du site ?

Nous avons posé la question à Thierry Charles, directeur-général adjoint de l’IRSN, l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire RealAudioMP3 Propos recueillis par Olivier Bonnel

(Photo: la centrale nucléaire de Fukushima)


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du Vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité