HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Eglise > dernière mise à jour: 2013-05-10 17:33:52
A+ A- Imprimer cet article



Les évêques de la CCEE saluent le réveil des jeunes chrétiens français



La présidence du CCEE, le Conseil des Conférences épiscopales d’Europe, qui réunit les 33 Conférences Episcopales Européennes actuelles, a été reçue pour la première fois en audience privée par le pape François ce vendredi 10 mai. Attendue au Vatican pour une réflexion sur les dossiers européens et les projets du Conseil, la délégation devait également avoir des entretiens avec des chefs de dicastères du Saint-Siège. En font partie le cardinal Péter Erdő, archevêque d’Esztergom-Budapest, président du CCEE et les deux vice-présidents : le cardinal Angelo Bagnasco, archevêque de Gênes, en Italie et Mgr Józef Michalik, archevêque di Przemyśl, en Pologne.

Les évêques ont tenu une conférence de presse dans les locaux de Radio Vatican. Manuella Affejee y était. Compte-rendu RealAudioMP3

Les dossiers sur lesquels se penche la CCEE ne manquent pas, et ils sont aussi variés qu’importants. Parmi les thèmes abordés, la liberté religieuse en Europe, et dans le monde. Le sujet, crucial, retient l’attention constante des évêques de la CCEE, qui ont évoqué des situations concrètes, entre autres, celle des coptes en Egypte, et celle des deux évêques syriens enlevés au mois d’avril, et dont la CCEE demande la libération. Ce thème de la liberté religieuse sera par ailleurs abordé les 17 et 18 mai prochains à Istanbul, au cours d’une conférence sur le 1 700e anniversaire de l’Edit de Milan, qui verra la participation du patriarche de Constantinople, Bartholoméos Ier.

La crise politique, économique et financière en Europe

Autre thème, incontournable, celui de la crise en Europe: crise politique, économique et financière, dont le Cardinal Bagnasco, archevêque de Gênes, et vice-président de la CCEE, a rappelé les vraies racines. Racines anthropologiques, éthiques et spirituelles. Et c’est sur ce terrain, que l’Eglise, fidèles et pasteurs, peut intervenir.

La défense de la vie, et du mariage

La CCEE a d’ailleurs voulu affirmer son soutien à l’initiative « Un de nous », pétition internationale lancée dans plus de 27 pays, demandant, principalement à l’Union Européenne, de ne plus financer la recherche impliquant la destruction d’embryons humains. « Il est nécessaire que la conscience européenne garde à cœur la promotion et la défense de la vie, dans toutes ses expressions et toutes ses phases», a souligné le Cardinal Bagnasco.

Interpellé par des journalistes sur le mouvement de contestation de la loi Taubira en France, les évêques ont salué ce « réveil des consciences », et surtout l’implication des jeunes. « Cette jeunesse est plus libre que ses aînés, plus disponible à la vérité et à la transcendance », a souligné le cardinal Bagnasco. Cette mobilisation enthousiaste et déterminée constitue, toujours pour le cardinal Bagnasco, une vraie promesse pour l’Europe, et sa sensibilité morale fatiguée. Elle constitue surtout un véritable encouragement pour les autres pays. C’est ce qu’a affirmé Mgr Josef michalik, président de la conférence épiscopale polonaise, et vice-président de la CCEE.

Les évêques de la CCEE ont enfin évoqué leur prochaine assemblée plénière, laquelle aura pour thème, « Dieu et l’Etat, entre laïcité et laïcisme ». Elle aura aura lieu du 3 au 6 octobre, à Bratislava, en Slovaquie.

(Photo: le cardinal Erdö)


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité