HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Eglise > dernière mise à jour: 2013-05-15 12:18:44
A+ A- Imprimer cet article



Les textes de Benoît XVI ont-ils été lus par les catholiques engagés ?



Benoît XVI est l’auteur de nombreux textes d’une grande richesse théologique, mais ont-ils été lus ? Pour tenter de répondre à cette question le Centre d’Etude sur les nouvelles religions a interrogé 500 catholiques engagés. Les conclusions de cette enquête ont été présentées présenté lundi 13 mai à Turin, en Italie, par le directeur du CESNUR, le sociologue Massimo Introvigne en même temps que son livre « L’héritage de Benoît XVI. Ce que le pape Ratzinger laisse à son successeur François » (Sugarco, Milano 2013).

L’échantillon de personnes interrogées représente des « catholiques militants » en ce sens qu’ils adhèrent à des groupes ou des mouvements catholiques, ou font partie de communautés online particulièrement intéressées à la vie de l’Eglise : des catholiques engagés au-delà de la messe dominicale précise Massimo Introvigne.

« Deus Caritas Est » arrive en première place du classement

Les résultats de cette enquête révèle que le document de Benoît XVI le plus lu est sa première encyclique, Deus Caritas Est de 2005 (71,4% des personnes interrogées affirment l’avoir lu). L’encyclique sociale de 2009 Caritas in Veritate arrive en seconde position (64,8%), puis figure en troisième position l’encyclique sur l’espérance et l’histoire de 2007 Spe Salvi (61,8%). Un peu plus de la moitié des personnes interrogées (50,6%) affirment également avoir lu, au moins en partie, les volumes de la trilogie Jésus de Nazareth.

Un tableau plus sombre pour les audiences du mercredi et les voyages

En revanche moins de la moitié des personnes interrogées affirment avoir lu le motu proprio de Benoît XVI Summorum Pontificum sur la liturgie qui libéralise la Messe traditionnelle en latin (44,6%) et la lettre pour l’Année de la foi Porta Fidei (43,9%). Des chiffres encore plus négatifs pour les discours de Noël à la Curie romaine (35,2%), les messages pour les Journées Mondiales de la paix (33,7%), ou encore les prises de parole du pape lors des audiences du mercredi (30,4%) et à l’occasion de ses voyages (25,6%).

Quelles conclusions peut-on tirer de cette enquête ? Massimo Introvigne précise qu’il reste encore beaucoup à faire pour faire connaître le Magistère, même aux catholiques les plus engagés. Il souligne également l’importance de l’héritage laissé au pape Francois par son prédécesseur. Des propos recueillis par Hélène Destombes RealAudioMP3


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du Vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité