HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Charité et Solidarité  > dernière mise à jour: 2013-05-24 12:38:18
A+ A- Imprimer cet article



Migrants et réfugiés : le pape dénonce la traite des personnes, une "activité ignoble"



Le Pape a reçu ce vendredi les participants à l’assemblée plénière du Conseil Pontifical pour les Migrants et les personnes en déplacement. Le dicastère s’est réuni autour du thème « la sollicitude pastorale de l’Église dans le contexte des migrations forcées ». L’occasion de revenir sur la question de l’accueil des réfugiés, personnes souvent vulnérables arrachées à leur pays. En des termes vifs, le Pape a dénoncé une nouvelle fois l’exploitation des plus faibles et appelé à la responsabilité de chacun face à ces personnes. Les précisions d'Olivier Bonnel RealAudioMP3

Le pape une nouvelle fois ne mâche pas ses mots : “Je répète que la traite des personnes est une activité ignoble, une honte pour nos sociétés qui se disent civilisées ! Les exploiteurs et les clients, à quel niveau que ce soit devraient faire un sérieux examen de conscience devant eux-mêmes et devant Dieu ! »

L’Eglise renouvelle son appel fort afin que soient toujours protégées la dignité et la centralité de la personne humaine, dans le respect des droits fondamentaux, comme le souligne la doctrine sociale, des droits qui soient réellement étendus là où ils ne sont pas reconnus pour des millions d’hommes et de femmes de chaque continent. Dans un monde où l’on parle sans arrêt de droits, combien de fois la dignité humaine est piétinée!

Virulent plaidoyer contre la traite des personnes

Pour l’Eglise, personne n’est étranger, exclus ou lointain poursuit le Pape en citant Paul VI en clôture du Concile Vatican II. L’Eglise est une figure maternelle en particulier pour celui qui est forcé à fuir son pays et qui vit entre déracinement et intégration. Le Pape invite ainsi à vivre une réelle compassion chrétienne, à comprendre avant tout quelles sont les raisons de ce déracinement, et exhorte à voir les signes d’espérance dans l’accueil et l’intégration des réfugiés.

Les migrants sont des personnes humaines qui demandent solidarité et assistance, et leurs conditions ne peuvent laisser indifférentes martèle le Pape en demandant aux responsables politiques de les prendre en considération.

Face au phénomène des migrations qui est en perpétuelle expansion, votre tâche est d’autant plus exigeante a enfin rappelé le souverain pontife à ses interlocuteurs : celle d’une proximité et d’un accompagnement de ces personnes en tenant compte de la diversité de leurs contextes de vie.

Au début de son discours, le Saint-Père avait également salué ses interlocuteurs, en particulier le cardinal Antonio Maria Vegliò, président du dicastère, qui a fait allusion à la situation en Syrie et à "l'Orient voisin", soulignant que la région était toujours présente dans ses prières.

(Photo: un bateau de migrants au large de l' île de Lampedusa, août 2012)


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité