HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Culture et Société  > dernière mise à jour: 2013-05-24 15:53:58
A+ A- Imprimer cet article



Niger : le maillon faible du Sahel ?



Le Niger pourrait bien subir de nouveaux attentats terroristes à l’avenir, telle est la mise en garde lancée vendredi matin par le groupe du djihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar qui affirme avoir dirigé les deux attaques de jeudi. Une double attaque qui a visé le camp militaire d'Agadez et causé la mort de 23 personnes, dont 18 militaires nigériens. Quatre kamikazes sont morts pendant l'opération. Le Mujao, présent au Mali, a revendiqué ces attentats.

Une recrudescence de la violence qui est la conséquence directe du conflit dans le nord du Mali. Pour Michel Galy, chercheur au centre d’études sur les conflits à Paris, cette guerre est même en extension dans toute la région et frappe un Etat particulièrement affaibli RealAudioMP3

Les forces spéciales françaises sont par ailleurs intervenues vendredi matin en soutien des forces nigériennes à la demande du président nigérien Mahamadou Issoufou, afin de mettre fin à la prise d'otages organisée par le mouvement djihadiste. Une information confirmée par le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian. "Il faut maintenant éviter qu'il y ait, soit au Nord-Niger, soit dans une partie du Tchad, des risques identiques", a souligné le minsitre en précisant que le Sahel était une "zone d'instabilité".

Des propos recueillis par Antonino Galofaro.

(Photo: des débris de voiture-suicide filmés par la TV nigérienne, à Agadez, le 23 mai)





Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité