HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Eglise > dernière mise à jour: 2013-05-25 12:52:17
A+ A- Imprimer cet article



Le Pape François et la foi des "gens simples"



Une Eglise avec les “portes ouvertes”, pas “une douane” où celui qui cherche Jésus est éloigné parce qu’il a commis quelque erreur. « Tenir éloignées les personnes, ce n’est pas du zèle, et les contrôleurs de la foi ne font pas plaisir à Jésus, » qui veut son Eglise ouverte à tous ceux qui cherchent de l’amour. Voilà ce que le Pape a expliqué samedi matin lors de la messe en la chapelle de la Maison Sainte Marthe au Vatican, en présence d’un groupe de prêtres. Et dans son homélie, le Pape a aussi évoqué le Concile Vatican II et ce qu’ìl affirme au sujet de « la foi du peuple de Dieu » et la fois des « gens simples ».

Le Pape François nous exhortait à ne pas éloigner de l’Eglise les personnes à la “foi plus simple”. Et il rappelait à ce propos l’épisode de l’Evangile où Jésus réprimande les disciples parce qu’il veulent éloigner les enfants qu’on lui amène. « Jésus les embrassait, les touchait, tous. Mais il se fatiguait beaucoup et les disciples voulaient l’empêcher », expliquait le Pape semblant parler un peu de lui-même en réalité et des hommes du service de sécurité du Vatican qui ont peur de la pression des gens qui veulent s’approcher de lui lors des audiences. « Jésus, rappelle en effet le Pape dans l’homélie de la messe de samedi matin, se mettait en colère et parfois disait : « Laissez-les venir à moi, ne les empêchez pas . Car le Royaume des Cieux appartient à celui qui est comme eux ».

Pourquoi instituer un huitième sacrement, celui de la "douane pastorale"?

Le Pape a alors pris deux exemples de la vie quotidienne, notamment « l’histoire de ce sacristain qui face à un couple de fiancés qui demandent d’être accompagnés au mariage leur demande aussitôt tous les certificats et leur communique le tarif des messes. Et puis cette fille mère qui demande le baptême pour son fils et à qui on oppose le fait qu’elle n’est pas mariée, alors qu’elle a eu le courage de porter à terme sa grossesse. » ! « Qu’ont-ils trouvé ? Porte close, a poursuivi le Pape, et « loin d’être du zèle, cela éloigne du Seigneur, cela n’ouvre pas les portes. Et ainsi, lorsque nous sommes sur ce chemin, dans cette attitude, nous ne faisons pas du bien aux personnes, au peuple de Dieu. Jésus a institué 7 sacrements, et nous par cette attitude nous en instituons un huitième : le sacrement de la douane pastorale ! »

“On se comporte trop souvent comme des contrôleurs de la foi, a poursuivi le Pape, alors que nous devrions être des facilitateurs de la foi des gens. C’est une vieille tentation, celle de nous approprier un peu du Seigneur », lançait le Pape. « Les enfants qui veulent aller vers Jésus, a-t-il commenté, expriment la « foi du peuple de Dieu, c’est une foi simple, c’est une fois peut-être sans beaucoup de théologie, mais avec une théologie à l’intérieur qui ne se trompe pas, parce qu’il y a l’Esprit Saint ». Le Pape François a alors cité la constitution Lumen Gentium qui affirme que « le peuple saint de Dieu ne peut se tromper en croyant », et pour expliquer sa pensée le Pape ajoutait : « Si tu veux savoir qui est Marie va trouver un théologien et il t’expliquera bien qui est Marie ». « Mais si tu veux savoir comment on aime Marie, tourne-toi vers le peuple de Dieu qui te l’enseignera beaucoup mieux ».



Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité