HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Eglise > dernière mise à jour: 2013-06-13 12:42:02
A+ A- Imprimer cet article



Le Pape : "Cessons avec la colère et l'insulte"



Que le Seigneur nous accorde la grâce de faire attention aux commentaires que nous faisons sur les autres. Voilà la prière du Pape François jeudi matin lors de son homélie de la messe célébrée en la chapelle de la Maison Sainte Marthe où il réside. Une homélie en espagnol car les personnes invitées venaient des ambassades et des consulats d’Argentine en Italie et près la FAO, l’Organisation des Nations-Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture. « Je n’avais plus célébré la messe en espagnol depuis le 26 février », a confié le Pape, alors qu’il y a trois mois qu’il a été élu, « et cela m’a fait beaucoup de bien ». Il remerciait alors les participants à cette messe pour tout ce qu’il font pour leur patrie, l’Argentine.

«Que votre justice soit supérieure à celle des pharisiens ». Le Pape François a pris pour fil conducteur de son homélie cette exhortation de Jésus à ses disciples. Des paroles qui viennent après les Béatitudes et après que Jésus ait précisé qu’Il ne vient pas pour annuler la Loi, mais bien pour la réaliser. « Sa réforme, a déclaré le Pape, est une réforme sans rupture, une réforme dans la continuité : de la semence jusqu’au fruit ». Celui qui « entre dans la vie chrétienne a des exigences supérieures à celles des autres personnes », « il n’a pas plus d’avantages ». Et Jésus mentionne certaines de ces exigences, en abordant en particulier « le thème du rapport négatif avec les frères ».

La colère envers les autres, l'insulte, doivent être évitées

Celui qui maudit, affirme Jésus, « mérite l’enfer ». Si dans notre cœur se trouve « quelque chose de négatif » envers le frère, a commenté le Pape, « quelque chose ne va pas, et il nous faut nous convertir, nous devons changer ». Et il ajoutait que « la colère contre le frère est une insulte, c’est déjà quelque chose qui s’inscrit dans la ligne de la mort », « qui le tue ». Le Pape a fait remarquer alors que souvent dans la tradition latine, nous trouvons une « merveilleuse créativité » dans l’invention d’épithètes. Mais, a-t-il averti, « quand cet épithète est amical, d’accord, le problème par contre c’est quand nous avons l’autre épithète, quand nous entrons dans le « mécanisme de l’insulte », « une forme de dénigrement de l’autre ».

« Pas besoin d’aller chez le psychologue, déclarait le Pape, pour savoir que lorsque quelqu’un dénigre l’autre, c’est parce que lui-même ne peut grandir, et qu’il a donc besoin que l’autre soit abaissé, pour se sentir quelqu’un ». Et « c’est un vilain mécanisme ». « Jésus, a souligné le Pape, dit tout simplement : « Ne parlez pas mal l’un de l’autre. Ne dénigrez pas les autres. » « Parce que nous sommes en réalité tous sur la même route, a ajouté le Pape, tous nous sommes sur cette route qui nous portera à notre fin ». Le Pape poursuivait sa réflexion : « Si nous ne choisissons pas une route fraternelle, tous nous finirons mal : celui qui insulte et celui qui est insulté ».

Elaguer notre langue et nos commentaires contre les autres

Le Pape a ensuite fait remarquer que « si quelqu’un n’est pas capable de dominer son langage, il se perd », et du reste « l’agressivité naturelle, celle de Caïn avec Abel, se répète dans toute l’histoire ». « Ce n’est pas que nous sommes méchants, ajoutait le Pape, mais nous sommes faibles et pécheurs ». Voilà pourquoi « il est beaucoup plus simple de régler une situation par des insultes, par la calomnie, par la diffamation, que par les bonnes manières » .

« Je voudrais demander au Seigneur qu’Il nous donne à tous la grâce d’être plus attentifs à ce que nous disons, à ce que nous disons des autres ». « C’est une petite pénitence, a ajouté le Pape, mais elle donne de bons résultats ». « Voilà pourquoi nous devons demander au Seigneur cette grâce : régler notre vie « à cette nouvelle Loi, qui est la Loi de la douceur, la Loi de l’amour, la Loi de la paix, et « élaguer un peu notre langue, élaguer un peu ces commentaires que nous adressons aux autres ou ces explosions qui nous amènent trop facilement à insulter ou à nous mettre en colère. Que le Seigneur nous accorde à tous cette grâce ! »


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du Vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité