HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Religion et Dialogue  > dernière mise à jour: 2013-06-14 18:34:00
A+ A- Imprimer cet article



Le cardinal Tauran insiste sur l'importance de la religion comme facteur de paix



« Les religions sont à l’origine de l'amour, de l'unité et de la paix, et si une religion enseigne le contraire, alors ce n'est pas une religion ». Ce sont les mots du cardinal Jean-Louis Tauran, ce vendredi à Londres. Le prélat a entamé une visite de cinq jours en Grande Bretagne. Le président du conseil pontifical pour le dialogue interreligieux entend renforcer les relations interreligieuses dans le pays et dire que l’amitié entre les religions est déjà le fondement de la paix.

Le 13 juin, dans la cathédrale de Westminster, il a participé à une rencontre interreligieuse intitulée « ensemble en prière pour la paix. Sa visite intervient dans un contexte tendu après le récent meurtre à l’arme blanche d’un militaire à Londres qui a exacerbé la haine intercommunautaire. D’où l’importance d’une telle initiative dont se félicite l’évêque chargé du dialogue interreligieux au sein de la conférence épiscopale d’Angleterre et du Pays de Galles.

La non-violence, un impératif absolu


«À une époque où la violence et dans divers de nombreuses formes, est devenue la préoccupation majeure dans de nombreuses parties du monde, car elle trouble la paix dans les familles, dans les communautés et dans la société, la pratique de la non-violence devient un impératif pour les catholiques et les jaïns » a ainsi déclaré le cardinal Tauran. Cela implique que « les croyants et les hommes de bonne volonté honorent la dignité de chaque être humain et que, au-delà des différences dues à la religion ou à d'autres facteurs, nous reconnaissions notre responsabilité vis-à-vis de la famille humaine à laquelle nous appartenons tous et que nous devons aider, personnellement et collectivement, pour le développement intégral de chacun dans l'amour, la justice, la liberté et l'harmonie. C’est l’unique chemin à promouvoir pour favoriser la paix et la prospérité dans le monde. »


Une coopération interreligieuse pour favoriser l’harmonie et la paix


Ce jeudi était un moment fort du voyage du cardinal Tauran. Une cérémonie interreligieuse s’est déroulée dans la cathédral de Westminster en présence du Nonce apostolique, Monseigneur Antonio Mennini, des évêques locaux et des membres de neuf religions différentes. « Comment pouvons-nous être, en pratique, des messagers et des artisans de paix? » a demandé le cardinal Tauran au cours de son discours sur le thème «Ensemble dans la prière pour la paix. » « La réponse, a-t-il poursuivi, est « qu’avant tout, il faut d'abord vivre véritablement sa foi, quelle que soit la religion à laquelle on appartient. Car une vie de foi vécue authentiquement ne peut manquer de produire des fruits de paix et de fraternité, car aucune religion n’enseigne le contraire. » Le cardinal n'a certainement pas nié l'existence, à l'heure actuelle, de «certains éléments fondamentalistes et fanatiques qui cherchent à inciter à l'intolérance et à la violence contre ceux qui ne partagent pas leurs croyances au nom de la religion. » Cependant , a-t-il remarqué, ces éléments sont une minorité. D'où l'appel qu’il a lancé à la « coopération interconfessionnelle» afin de promouvoir «le respect, la compréhension mutuelle et la coopération pour la cause de la paix. »



(Photo : Le cardinal Tauran en Angleterre avec le représentant de la communauté Hindoue)


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du Vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité