HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Politique  > dernière mise à jour: 2013-06-15 18:47:16
A+ A- Imprimer cet article



Iran : le modéré Hassan Rohani remporte la présidentielle



Le modéré Hassan Rohani a remporté l'élection présidentielle iranienne, mettant un terme à huit années de pouvoir exécutif conservateur, a annoncé samedi 15 juin le ministre iranien de l'Intérieur. Immédiatement après l'annonce, un millier de personnes se sont rassemblées sur une des grandes places du centre de Téhéran pour fêter la victoire de leur candidat. Dans le nord de la ville, la victoire de M. Rohani a été célébrée par des coups de klaxons. Les gens portaient les portraits de l'ex-président modéré Akbar Hachémi-Rafsandjani et de M. Rohani et scandaient "Vive Rohani, Rafsandjani et (l'ex-président réformateur Mohammad) Khatami" ainsi que "Bye Bye Ahmadinejad".

Les principaux concurrents de M. Rohani, le maire conservateur de Téhéran Mohammad Bagher Ghalibaf et le chef des négociateurs nucléaires Saïd Jalili, l'ont félicité pour son élection, de même que la télévision officielle. Le président sortant Mahmoud Ahmadinejad lui a aussi envoyé un message de félicitation. La réélection de M. Ahmadinejad en 2009 avait provoqué des manifestions de rues des partisans réformateurs qui dénonçaient des fraudes massives.

Hassan Rohani, soutenu par les camps modéré et réformateur, a obtenu 18,6 millions de voix (50,68%) au premier tour du scrutin disputé vendredi face à cinq candidats conservateurs, a précisé Mostapha Mohammad Najjar le ministre, citant des résultats définitifs. Il devance très largement M. Ghalibaf (6,07 millions de voix) et M. Jalili (3,17 millions), qui était soutenu par l'aile dure du régime. Le taux de participation est de 72,7%, a ajouté M. Najjar.

Cette victoire du candidat soutenu par les courants modéré et réformateur ne marquera pas une rupture dans la politique de la République islamique, les dossiers stratégiques comme le nucléaire ou les relations internationales étant sous l'autorité directe du guide suprême Ali Khamenei. A quels changements peut-on s’attendre ? Comment interpréter ces premiers chiffres ? L’analyse de Yann Richard, professeur émérite d'études iraniennes à l'université Paris-3. Des propos recueillis par Hélène Destombes RealAudioMP3

(Photo : Hassan Rohani votant)



Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité