HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Eglise > dernière mise à jour: 2013-06-15 16:23:49
A+ A- Imprimer cet article



"La société française redécouvre des propositions faites par l'Eglise"



Le Pape François a reçu samedi en milieu de journée une délégation de 45 parlementaires français, membres du Sénat et de l'Assemblée nationale. " Cette rencontre, a déclaré le Pape, est pour moi l’occasion de souligner les relations de confiance qui existent généralement en France entre les responsables de la vie publique et ceux de l’Église catholique, que ce soit au niveau national ou au niveau régional ou local. "

Le Pape rappelait alors que " le principe de laïcité qui gouverne les relations entre l’État français et les différentes confessions religieuses ne doit pas signifier en soi une hostilité à la réalité religieuse, ou une exclusion des religions du champ social et des débats qui l’animent". Antonino Galofaro a rencontré la délégation de députés français après leur audience avec le Pape. Écoutez les réactions de Xavier Breton, député UMP de l'Ain et président des députés du groupe d'amitié France-Saint-Siège, Charles Revet, sénateur UMP de Seine-Maritime et président des sénateurs du groupe d'amitié France-Saint-Siège et enfin la réaction de Thomas Thevenoud, député PS de Saône-et-Loire RealAudioMP3

La sensibilité de la société française à certaines propositions de l'Eglise

Dans une allusion à peine voilée aux manifestations contre le mariage pour tous, le Pape s'est félicité "que la société française redécouvre des propositions faites par l’Église, entre autres, qui offrent une certaine vision de la personne et de sa dignité en vue du bien commun. "

"L’Église, a-t-il ajouté, désire ainsi apporter sa contribution spécifique sur des questions profondes qui engagent une vision plus complète de la personne et de son destin, de la société et de son destin. Cette contribution ne se situe pas uniquement dans le domaine anthropologique ou sociétal, mais aussi dans les domaines politique, économique et culturel."

Proposer des lois, les amender et parfois les abroger

Le Pape devait aussi rappeler aux parlementaires leur devoir de contribuer de manière efficace et continue à l’amélioration de la vie de leurs concitoyens vu leur proximité avec les réalités locales et de terrain, qui les rendent " sensibles à leurs vraies nécessités. "

"Votre tâche est certes technique et juridique, consistant à proposer des lois, à les amender ou même à les abroger. Il vous est aussi nécessaire de leur insuffler un supplément, un esprit, une âme dirais-je, qui ne reflète pas uniquement les modes et les idées du moment, mais qui leur apporte l’indispensable qualité qui élève et anoblit la personne humaine."

Le Pape François concluait son discours aux parlementaires français en qualifiant la France "de beau pays, une nation vers laquelle les yeux du monde se tournent souvent".


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité