HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Audiences et Angélus > dernière mise à jour: 2013-06-17 16:58:33
A+ A- Imprimer cet article



« L'Evangile est la vraie révolution »



C’est au Vatican, dans la Salle Paul VI, que le pape François a inauguré lundi soir les travaux du Congrès ecclésial du Diocèse de Rome, une première. Le Saint-Père a proposé une catéchèse intitulée : « Je n’ai pas honte de l’Evangile ».

Le Pape a insisté sur la révolution que représente l'Eglise, une « vraie révolution, une qui change le coeur des hommes par la grâce reçue de Dieu. La grâce ne se vend pas, ni ne s'achète, a dit François, elle est un cadeau de Dieu et nous devons la donner gratuitement. »

« Allons semer l'Evangile, et Dieu fera grandir la récolte ! »

Devant un public qui a souvent entrecoupé son discours de rires et d'applaudissements, le Saint-Père a exhorté les fidèles à sortir pour aller annoncer l'Evangile : « N'ayez pas peur ! Allez de l'avant ! Il faut semer l'Evangile et Dieu fera grandir ces semences. La récolte, quelqu'un d'autre s'en chargera, un autre prêtre, un autre laïc.» Pour le Pape, le chrétien doit avoir du courage et de la patience, deux qualités de Paul.

Le Pape a pris comme exemple les jeunes qui n'ont plus d'espérance et restent dans une profonde tristesse.« Ils essaient tant de choses mais ils ne trouvent pas le sens de la vie. Ils pensent au suicide. La société est cruelle, elle n'offre pas l'espoir. Nous, nous avons un Père et nous ne sommes pas orphelins, nous devons offrir l'espérance chrétienne avec notre joie et notre témoignage de vie ! » a conseillé le Pape.

Une évangélisation ouverte, pas de prosélytisme

Le travail d'évangélisation est une lutte spirituelle intérieure pour aller ensuite vers les autres. « Je ne comprends pas les communautés chrétiennes fermées sur elles-mêmes. Nous sommes une seule brebis, alors allons chercher les 99 autres ! » a conclu le Pape.
Ensuite, la soirée a été marquée par une rencontre de prière et de méditation communautaire animée par le chœur et l’orchestre du Diocèse de Rome.

Le Congrès se poursuivra mardi soir en la Basilique Saint-Jean-de-Latran, cathédrale de Rome. La réflexion portera notamment sur la responsabilité missionnaire de tous les baptisés et sur le rôle de la communauté ecclésiale. Le cardinal vicaire Agostino Vallini proposera une série d’orientations pastorales. La troisième et dernière journée, mercredi, se déroulera au niveau des paroisses et des préfectures. L’objectif est de renforcer la cohésion de la communauté ecclésiale et de redynamiser l’annonce de l’Evangile parmi les romains. Dans la culture occidentale, selon le cardinal Vallini, la foi risque de s'éteindre.

Trois jours de réflexion pour un marathon de la foi

Les organisateurs se sont efforcés de favoriser une large participation, d’où le choix de la grande salle des audiences au Vatican. 15 000 membres de la communauté diocésaine de Rome sont attendus : prêtres, membres des Conseils pastoraux, catéchistes, humanitaires, laïcs engagés dans les paroisses et les mouvements. Trois jours de réflexion pour un marathon de la foi. Benoît XVI s’était toujours rendu à Saint-Jean-de-Latran pour ouvrir le Congrès ecclésial de son diocèse. L’année dernière, le 11 juin 2012, il avait proposé une réflexion sur le baptême. Le baptême – avait-il souligné - est le « oui » à Dieu et à la vérité, et le « non » à la culture du mensonge qui rend esclave.


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du Vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité