HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Eglise > dernière mise à jour: 2013-06-17 13:35:06
A+ A- Imprimer cet article



"Jésus est le secret de la bonté du chrétien"



Pour le chrétien, Jésus représente “le tout”, et de là vient sa « magnanimité ». Et si l’on confond le « tout » avec le « rien », c’est-à-dire avec « les choses du monde », avec « les richesses, les vanités », c’est de là que naissent « toutes les erreurs des chrétiens », compris celles « de l’Eglise ». Voilà le cœur de l’homélie du Pape François lors de la messe célébrée comme chaque matin en la chapelle de la Maison Sainte Marthe au Vatican, concélébrée avec le Cardinal Attilio Nicora, et en présence de collaborateurs et employés des Musées du Vatican, accompagnés par le directeur administratif don Paolo Nicolini. En présence aussi de l’archevêque de Manille, le Cardinal Luis Antonio Tagle.

« Le Règne de Dieu représente le tout, tout le reste est secondaire, n’est pas principal », a déclaré le Pape. « Toutes les erreurs des chrétiens, toutes les erreurs de l’Eglise, toutes nos erreurs viennent de là, quand nous disons au « rien » qu’il est le « tout », et au « tout » que, ma foi, il semble ne pas avoir de l’importance ».

Le chrétien choisit toujours le "tout" qui est Jésus

« Le chrétien est une personne qui élargit son cœur, avec cette magnanimité, parce qu’il a le « tout », qui est Jésus-Christ », a ajouté le Pape. « Les autres choses sont le « rien ». Elles sont bonnes, elles servent, mais au moment décisif, le chrétien choisit toujours le « tout », avec cette douceur, cette douceur chrétienne qui est le signe des disciples de Jésus : douceur et magnanimité », a ajouté le Pape.

« Vivre de cette manière n’est pas chose facile, parce que vraiment il te donnent des claques, non ? Ils t’en donnent ! Et sur les deux joues ! Mais le chrétien est doux, le chrétien est magnanime: il élargit son coeur”. « Par contre, lorsque nous avons face à nous ces chrétiens avec le cœur retréci, avec le cœur rapetissi, alors cela ce n’est pas du christianisme, a conclu le Pape François : « c’est de l’égoïsme, travesti en christianisme ».


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du Vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité