HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Eglise > dernière mise à jour: 2013-06-20 15:39:55
A+ A- Imprimer cet article



Boko Haram et bandits, nouveaux massacres



Au moins 70 personnes ont péri dans une série d’attaques dans le Nord du Nigeria, imputées au groupe armé Boko Haram ainsi qu’à des “bandits” non identifiés, ont indiqué le 19 juin les quotidiens Daily Trust et This Day.

Le massacre le plus sanglant s’est produit dans l’Etat du Zamfara (Nord-ouest), raporte l'agence catholique Misna. Dans la nuit du 17 au 18 juin, des dizaines d’hommes armés, venus en moto, ont encerclé le village de Kizara et ont ouvert le feu indistinctement sur la population. L’assaut est intervenu quelques jours après qu’une patrouille de la police en garnison aux portes du village avait été mutée ailleurs. Selon le Daily Trust, les victimes sont au nombre de 48 au minimum et comptent parmi elles l’imam local. Des attaques perpétrées contre d’autres villages par des hommes armés, le plus souvent décrits comme de simples “criminels”, avaient été signalées dans l’Etat du Zamfara l’an dernier ainsi qu’en 2011.

Même des élèves qui passaient leurs examens

D’autres épisodes de violence imputés à Boko Haram se sont vérifiés dans l’Etat du Borno (nord-est). Une attaque a pris pour cible le 17 juin un établissement scolaire privé dans la capitale de l’Etat Maiduguri, où un commando armé a tué neuf élèves qui passaient les examens de fin d’année. Une seconde attaque s’est produite à Alau Dam, village de pêcheurs situé à proximité du principal barrage de l’Etat du Borno. Les assaillants ont tué 13 personnes, des jeunes pour la plupart. Selon certains témoins, les victimes avaient été accusées d’avoir favorisé l’arrestation de miliciens de Boko Haram.

Le nom "Boko HAram" signifie littéralement “l’enseignement de l’Occident est péché”. Le groupe affirme se battre contre la corruption, qu’il associe à des modèles culturels non islamiques, et veut imposer la charia sur tout le territoire national. L’armée a lancé une offensive dans le nord-est du Nigeria, région où le groupe est le plus ancré, après l’entrée en vigueur de l’état d’urgence le mois dernier. (apic/misna)


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du Vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité