HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Culture et Société  > dernière mise à jour: 2013-06-25 11:47:57
A+ A- Imprimer cet article



Quand l’Institut Français et Radio Vatican travaillent ensemble au service de l’art



Emilia Baranowska est considérée comme l’une des plus grandes violoncellistes au monde, une virtuose. Née bulgare, elle a été adoptée par la France où elle est bien plus célèbre que dans son pays natal.

Le 12 juin dernier, dans un des plus beaux hôtels diplomatiques de la capitale italienne, la Villa Bonaparte, siège, depuis 1950, de l’Ambassade de France près le Saint-Siège, Emilia Baranowska s’est produite seule, devant un public restreint de privilégiés. Avec le style ardent, le tempérament puissant, les sonorités envoûtantes qui la caractérisent et qui ont été célébrées par des critiques du monde entier, elle a interprété Bach, mais aussi Jacques Ibert, un adagio de la jeune compositrice Elisabeth Angot, et le prélude d’une suite qui lui a été dédicacée par le pianiste et compositeur argentin Sergio Calligaris, venu assister à son récital.

L’assistance n’était pas nombreuse, mais elle se souviendra de cette expérience extraordinaire, de l’émotion et de l’intimité musicale intense que madame Baranowska a su créer dans ce somptueux salon, mieux encore que dans une salle de concert classique. Cette soirée était organisée par l’Institut Français-Centre Saint-Louis en partenariat avec Radio Vatican. Le concert sera diffusé cet été sur les fréquences de la Radio du Pape.

Ecoutez Emilia Baranowska interrogée par Romilda Ferrauto : RealAudioMP3


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du Vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité