HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Eglise > dernière mise à jour: 2013-06-25 12:23:30
A+ A- Imprimer cet article



Être chrétien n'est pas une causalité mais un appel d'amour



C'est devant les membres du Conseil pontifical Cor Unum, mais aussi de l'Académie pontificale pour la vie et des collaborateurs de l'observatoire astronomique du St-Siège que le pape a célébré la messe ce mardi matin dans la chapelle de la Maison Sainte-Marthe. Une cérémonie qui était notamment concélébrée par le cardinal Roibert Sarah, président de Cor Unum, le cardinal Camillio Ruini, vicaire émérite de Rome et Mgr Ignacio Carrasco de Paula, président de l'Académie pontificale pour la vie.

Le pape a centré son homélie sur la première lecture, tirée du livre de la Genèse, qui revient sur la discussion entre Abraham et son neveu Loth quand le premier propose au second de choisir la terre sur laquelle il veut s’installer. « En lisant ce passage, je pense au Moyen-Orient , a-t-il dit, et je demande vraiment au Seigneur qu’ils nous donne à tous la sagesse, pour la paix ».

Abraham continue à marcher, a poursuivi le pape, il a quitté sa terre sans savoir où aller mais en faisant confiance au Seigneur. Son parcours, tendue vers une promesse, est un modèle pour notre parcours. Dieu a créé une personne et comme pour Abraham, Il nous parle au singulier a souligné François : « nous chrétiens sommes appelés au singulier, aucun de nous n’est chrétien par pur hasard, aucun ! ».

Être en chemin à l'image d'Abraham

Etre chrétien n’est donc pas une causalité, mais un appel d’amour. « Dieu, nous accompagne, il nous appelle par notre nom, il nous promet une descendance, ceci est un peu la sécurité du chrétien » a rappelé le Saint-Père. « Cet appel d’amour nous fait aller de l’avant a-t-il insisté, c’est un appel d’amitié, un appel à devenir fils de Dieu et frère de Jésus, à devenir fécond dans la transmission de cet appel aux autres »

Le Seigneur est fidèle car Il ne peut se renier lui-même, a poursuivi le pape en soulignant les liens qui unissent tous les baptisés. Le problème n’est pas nos péchés car tous, nous sommes pécheurs, mais d’aller au-devant du Seigneur avec nos péchés et en étant assurés qu’Il est toujours avec nous. Au-delà de la certitude d’être chrétiens, a conclu le pape, soyons comme la figure d’Abraham : toujours en chemin et avec la certitude que le Seigneur m’a appelé et m’a promis tant de belles choses.


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité