HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Audiences et Angélus > dernière mise à jour: 2013-06-28 13:00:17
A+ A- Imprimer cet article



L'unité des chrétiens, une urgence



La recherche de l’unité est une urgence à laquelle les chrétiens ne peuvent pas se soustraire : c’est le pape François qui l’a affirmé vendredi matin ; il recevait les membres de la délégation du patriarcat œcuménique de Constantinople, venus à Rome à l’occasion de la fête des saints Pierre et Paul. Plus que jamais les chrétiens doivent offrir un témoignage commun dans un monde qui a faim et soif de vérité, d’amour, d’espérance, de paix et d’unité.

Les précisions de Xavier Sartre RealAudioMP3

Cette année, la délégation est emmenée par le Métropolite de Pergame, Jean Zizioulas, co-président, avec le cardinal Koch, de la Commission mixte internationale pour le dialogue théologique entre les Eglises catholique et orthodoxe. Le Saint-Père a salué l’échange traditionnel de délégations entre les deux Eglises à l’occasion de la fête de leurs saints patrons, une tradition qui remonte à 1969. La rencontre personnelle est essentielle sur le chemin de l’unité.

Pas de compromis a minima

Le pape François s’est félicité du travail accompli par la Commission mixte qui travaille actuellement sur une question délicate et cruciale : le rapport théologique et ecclésiologique entre primauté et synodalité dans la vie de l’Eglise. Le pape François a noté à ce propos que l’Eglise catholique a elle-même engagé une réflexion sur le sens de la collégialité épiscopale et sur la tradition synodale qui caractérise les Eglises orthodoxes. Selon lui, il ne faut pas avoir peur de la rencontre et du dialogue authentiques. Ils ne nous éloignent pas de la vérité ; au contraire, ils nous conduisent vers toute la vérité. A condition de ne pas rechercher un minimalisme théologique pouvant permettre de trouver un compromis.

Et le Pape a demandé à la délégation orthodoxe de prier pour lui et pour son ministère. J’en ai tant besoin – a-t-il lancé. Dans un geste sans précédent, le patriarche Bartholoméos 1er avait participé il y a trois mois à la messe d’inauguration du nouveau pontificat. Le pape François a reconnu dans son discours que des liens profonds unissent Rome et Constantinople.


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du Vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité