HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Justice et Paix > dernière mise à jour: 2013-07-04 16:12:50
A+ A- Imprimer cet article



Un religieux belge menacé en Syrie



Un prêtre catholique belge âgé de 74 ans serait, si l’on en croit l’agence vaticane Fides, dans le collimateur des djihadistes en Syrie. Le père Daniel Maës est un professeur de théologie, membre de l’Ordre des Prémontrés. Les djihadistes voudraient l’éliminer et envahir le monastère Saint-Jacques-le-Mutilé situé à 90 Kms au nord de Damas, dont il est le recteur. Ce monastère, qui appartient au diocèse grec-catholique de Homs et accueille des moines de neuf nationalités différentes, pourrait devenir pour les rebelles une base logistique militaire.

Des familles de déplacés, chrétiens et musulmans, ont trouvé refuge dans ce monastère. Le père Daniel reçoit une aide humanitaire de la part de bénévoles et de syriens qui résident en France, en Belgique et aux Pays Bas. Selon des responsables catholiques syriens et les familles des moines, toutes les communications avec le monastère ont été interrompues.

Un mensonge médiatiquement orchestré

L’année dernière, le père Maës s’était rendu en Belgique pour dénoncer le mensonge de l’Occident au sujet de la Syrie ainsi que la manipulation médiatique du conflit. Il avait accusé l’Arabie Saoudite et le Qatar, deux alliés des Etats-Unis, de porter une lourde part de responsabilité. Plus récemment, il avait affirmé que des chrétiens avaient été victimes d’un nettoyage ethnique. Les musulmans modérés – avait-il ajouté - sont eux aussi préoccupés par la montée en puissance des fondamentalistes qui veulent imposer une dictature totalitaire à caractère religieux.


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité