HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Eglise > dernière mise à jour: 2013-07-07 11:51:29
A+ A- Imprimer cet article



Rappel du pape François : « prêtre n’est pas un métier »



Après la rencontre de samedi soir dans la salle Paul VI, au Vatican, le Pape et les quelque six mille séminaristes et novices présents à Rome dans le cadre de l’Année de la Foi, se sont retrouvés lors de la messe ce dimanche matin en la basilique Saint-Pierre.

Comme la veille, le pape François, visiblement heureux de s’entretenir avec ces futurs prêtres et sœurs, leur a parlé de leur vocation. Se basant sur les lectures du jour, il a axé son homélie sur les trois « points de référence de la mission chrétienne » : « la joie de la consolation, la croix et la prière ».

Quand Isaïe invite son peuple à la joie, c’est parce qu’il sera « rassasié et nourri du lait de la consolation ». C’est bien parce que Dieu nous donne une « cascade de consolation, une cascade de tendresse maternelle » que nous devons éprouver cette joie explique le Pape. Pour que la mission de chaque prêtre ou de chaque sœur soit « féconde », il faut « sentir la consolation de Dieu et la transmettre » poursuit-il, exhortant son jeune auditoire à ne pas avoir « peur de la consolation du Seigneur ». «Trouver le Seigneur qui nous console et aller consoler le peuple de Dieu : c’est cela, la mission » s’exclame-t-il.


Soyez des hommes et des femmes de prière


Au cœur de la mission de l’Eglise, se trouve « le mystère pascal ». « La fécondité pastorale, la fécondité de l’annonce de l’Evangile, prévient le Pape, ne vient ni du succès, ni de l’insuccès évalué selon des critères humains, mais de la conformité à la logique de la Croix de Jésus qui est la logique de sortir de soi-même et de se donner, la logique de l’amour. C’est la Croix qui garantit la fécondité de notre mission ».

Le troisième point de référence est la prière car « les ouvriers de la messe ne sont pas choisis grâce à des campagnes publicitaires ou par des appels au service, ils sont choisis et envoyés par Dieu ». « L’Eglise, nous a répété Benoît XVI, n’est pas à nous, elle est à Dieu », s’est exclamé le pape François. « Notre mission, a conclu le Pape, s’éteint à partir du moment où le lien entre nous et la source, c’est-à-dire Dieu, s’interrompt ». « Sans le rapport constant avec Dieu, la mission devient un métier ». Or « ce n’est pas un métier, c’est autre chose » s’est-il insurgé. Citant un des formateurs qu’il a rencontré précédemment, le Pape a rappelé un point essentiel, en français dans le texte : « l’évangélisation se fait à genou ». C’est pour cela que les futurs prêtres et religieuses, actuellement dans leur période de « fiançailles » avec Dieu, doivent être d’abord et avant tout des « hommes et des femmes de prière ».


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité