HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Politique  > dernière mise à jour: 2013-07-12 08:30:30
A+ A- Imprimer cet article



Le Nigéria « a fait son marché » en Chine



Le président nigérian Goodluck Jonathan était à Pékin jusqu’à vendredi, depuis mardi. Il a rencontré mercredi son homologue chinois, Xi Jinping. Les deux pays visent augmenter leurs relations commerciales et économique.

Des sociétés chinoises sont notamment impliquées dans un grand projet de construction d’infrastructure routières au Nigéria, pour une valeur d’un peu plus d’un milliard et demi de dollars. En échange, Pékin profite du pétrole du pays. Il devrait décupler sa demande d’ici 2015 : passer de 20'000 à 200'000 barils par jour.

La Chine est souvent accusée pour ce qui peut être perçu comme une nouvelle forme de colonisation. Mais d’après Thierry Pairault, directeur de recherche émérite au CNRS, le Centre national de la recherche scientifique, en France, c’est aujourd’hui au pays même de profiter de ces échanges pour développer son pays. Il est interrogé par Antonino Galofaro : RealAudioMP3

« La Chine comme le Nigeria font de gros efforts pour accélérer leur développement respectif », a déclaré le président Xi lors de la cérémonie d'accueil de son homologue. La Chine est devenu un gros investisseur en Afrique où elle cherche à s'assurer des ressources naturelles et des débouchés à ses produits.

Ses succès au Nigeria sont mitigés en particulier dans le domaine pétrolier qui représente 80% des revenus de l'Etat nigérian et reste dominé par des sociétés occidentales comme Shell et ExxonMobil.

Avec AFP

(Photo : Le président nigérian Goodluck Jonathan reçu par son homologue chinois Xi Jinping)


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du Vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité