HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Politique  > dernière mise à jour: 2013-07-17 15:54:35
A+ A- Imprimer cet article



La Cour Pénale Internationale fête ses 15 ans



Le 17 juillet, le monde célèbre la Journée de la justice internationale pour commémorer l'adoption du Statut de Rome, traité fondateur de la CPI, la Cour Pénale Internationale. Cette journée rappelle à tous les Etats qui s'engagent pour la justice qu'ils doivent garantir le soutien continu au système de justice internationale créé par le Statut de Rome. Les membres de la CPI célèbrent cette journée pour exprimer leur solidarité avec les victimes de crimes contre l'humanité, génocide et crimes de guerre à travers de nombreux événements organisés dans le monde entier.

7 pays ont voté contre dont les États-Unis, Israël, la Chine, l'Irak, et le Qatar

La Conférence diplomatique des Plénipotentiaires pour la création d'une cour criminelle internationale, plus connue sous le nom de “Conférence de Rome,” a eu lieu du 15 juin au 17 juillet 1998 à Rome, en Italie. Plus de 160 gouvernements ont participé à la Conférence, assistés d'un grand nombre de leurs délégations. A la fin des cinq semaines de délibérations souvent intenses, 120 pays ont voté en faveur de l'adoption du Statut de Rome de la CPI. Seuls 7 pays ont voté contre (dont les États-Unis, Israël, la Chine, l'Irak, et le Qatar), tandis que 21 d'entre eux se sont abstenus. Le Statut a été par la suite disponible pour signature et ratification. Ils sont aujourd'hui 122 Etats parties.

La CPI a cependant aussi des limites. En témoigne la chasse lancée contre Omar El Béchir. Le président soudanais recherché par la justice internationale pour crimes de guerre court toujours. Il était ce week-end au Nigéria pour un sommet de l’Union africaine et a pu quitter le pays sans être inquiété. Le Nigéria est pourtant un Etat signataire du Traité de Rome.

Alors la CPI, utopie ou réelle efficacité ? Manuel Eynard, doctorant contractuel auprès des Universités de Nice et Genève et ancien conseiller juridique de l’ambassade de France à La Haye revient sur le fonctionnement de la CPI RealAudioMP3


Ecoutez également Montserrat Carboni, représentante permanente de la FIDH auprès de la CPI. Elle est interrogée par Thomas Chabolle RealAudioMP3


Photo : Une jeune cycliste passe devant le siège de la CPI à La Haye


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité