HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Charité et Solidarité  > dernière mise à jour: 2013-07-18 16:45:24
A+ A- Imprimer cet article



Gaza, une prison à ciel ouvert



La misère, la faim, la soif. Le compte rendu de la mission du père Raed Abusahlia à Gaza est un cri d’alarme. Le directeur général de Caritas Jérusalem s’est rendu récemment dans la bande gouvernée par le Hamas et qui continue à constituer une véritable prison à ciel ouvert. Notamment à cause de l’embargo imposé par Israël en 2007 et aussi maintenant à cause de l’Egypte qui limite très largement les passages de marchandises vers Gaza. Les explications de Thomas Chabolle RealAudioMP3

La bande de Gaza est une bande de terre longue de 41 km pour une largeur variant de 6 à 12 km. Sur ce petit territoire se concentre 1,7 millions de personnes constituant ainsi une des plus fortes densité de population au monde. Un tiers de la population vit en dessous du seuil de pauvreté et depuis les évènements en Egypte la situation ne semble guère s’améliorer. Les souterrains qui reliaient Gaza à l’Egypte et par lesquels passaient des marchandises en tout genre qui devenaient source de revenu également pour les caisses du Hamas ont été presque obstrués à l’initiative du gouvernement égyptien. Le passage de Rafah est de facto fermé. Un comportement dénoncé par Mgr Sabbah, patriarche émérite de Jérusalem qui parle « d'une décision prise en accord avec Israël et les Etats-Unis ».

Une catastrophe écologique se profile dans la bande de Gaza

Une situation dramatique qui ne s’arrête pas là. L’embargo israélien de 2007 a lui aussi des conséquences directes sur l’économie de la bande. Les côtes de Gaza représentent d’ores et déjà une catastrophe écologique. A tout moment des infections et des épidémies peuvent se déclarées car tous les égouts finissent en mer. Les poissons meurent et les pêcheurs ne peuvent aller en haute mer du fait de l’embargo. L’essence manque, l’électricité est sujette à des interruptions qui durent des heures créant des situations d’urgence dans les hôpitaux. Une réalité connue de tous. Pour Mgr Sabbah les droits de l'homme sont même littéralement bafoués.

L'action de la Caritas

De cette situation de souffrance quotidienne les initiatives des chrétiens et notamment de la Caritas représentent un signe éloquent et apprécié de solidarité avec toute une population. La délégation de la Caritas conduite par le père Abusahlia a remis au ministère de la santé de Gaza une grosse quantité de médicaments rares afin qu’ils soient distribués dans les structures sanitaires locales.

(Photo : des jeunes de la bande de Gaza )


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité