HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Eglise > dernière mise à jour: 2013-07-19 13:18:18
A+ A- Imprimer cet article



Une nouvelle commission créée par le Pape



Le pape François donne un nouveau coup d’accélérateur dans la réforme du Vatican. Il a créé ce vendredi une commission pour examiner les mesures à prendre afin d'améliorer "les structures économico-administratives" du Saint-Siège. Cette commission, instituée par un document de sa main, commencera ses travaux dans les plus brefs délais et rendra compte personnellement à François de ses propositions. Les précisions d’Olivier Bonnel RealAudioMP3

Le pape veut poursuivre la réforme du Saint-Siège, en s'en donnant les moyens. Le document explique que cette commission est chargée de « recueillir des informations et les rapporter au Saint-Père, afin de préparer les réformes dans les institutions du Saint-Siège, en vue d’une simplification et d’une rationalisation des organismes existants et d’une programmation plus attentive des activités économiques et des administrations du Vatican. »

Concrètement, la commission est invitée à collaborer avec les 15 membres du « conseil cardinalice pour l'étude des problèmes organisationnels et économiques du Saint-Siège » qui a rendu début juillet un rapport qui faisait état notamment d’un déficit de 15 millions d’euros dans les comptes du Saint-Siège.

De larges pouvoirs pour réformer

Pour cette commission, il s’agit d’élaborer des pistes afin notamment d’éviter les dépenses inutiles et le gaspillage. Mais, précise le document, la commission est aussi chargée de favoriser la transparence, notamment dans l’acquisition des biens et des services ou dans la gestion immobilière. Elle a carte blanche pour travailler: des interprètes et des traducteurs sont à sa disposition et elle a même la latitude de faire appel à des experts extérieurs.

Signe de l'importance donnée au travail de cette commission, le pape François l'a instituée en l'accompagnant d'un chirographe, un document signé de sa propre main et qui porte la date du 18 juillet, comme il l’avait déjà fait le 26 juin pour mettre sur pied la commission consultative sur l’IOR. Elle est composée de 8 membres parmi lesquels 7 laïcs, experts en économie, droit et finance. Le Pape veut faire vite : la commission, précise le document, débutera ses travaux dans les plus brefs délais, "peu de temps après le retour du Saint-Père du Brésil".

Qui sont les huit membres de la nouvelle commission ?

Ces huit membres sont presque tous Européens. Il s’agit du Maltais Joseph F.X Zahra, président de cette commission et auditeur international de la Préfecture des affaires économiques du Saint-Siège. Seul ecclésiastique de la commission, Mgr Lucio Angel Vallejo Balda, secrétaire de la préfecture, sera le secrétaire de ce groupe. Deux Français en font également partie : Jean-Baptiste de Franssu, au curriculum international prestigieux, président pendant plusieurs années notamment de l’importante compagnie de gestion d’actifs Invesco, ainsi que Jean Videlain-Sevestre, présenté à Rome comme un "manager".

L’Espagnol Enrique Llano, qui a notamment exercé plusieurs mandats publics et privés dans le domaine de la santé, l’Allemand Jochen Messemer, issu du monde des assurances, l’Italienne Francesca Immacolata Chaouqui, experte en relations institutionnelles, et le Singapourien George Yeo, économiste et ancien homme politique, sont les autres membres de la commission.


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité