HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Eglise > dernière mise à jour: 2013-07-22 17:29:54
A+ A- Imprimer cet article



Le pape François : « les jeunes et les personnes âgées sont le futur d’un peuple »



“Je ne donne pas d’interview car c’est un peu fatigant, mais je vous remercie pour votre compagnie » a dit le pape aux journalistes qui l’accompagnaient. Pas de conférence de presse donc, à bord de l’avion papal mais une rencontre plus informelle avec les quelques 70 journalistes présents au cours de laquelle François a pu nouer un vrai échange. Après avoir été salué par une journaliste mexicaine, au nom de ses collègues, le pape les a remerciés et est revenu sur le sens de ce premier voyage apostolique auprès des jeunes à Rio.

Il a d'abord fait part de son étonnement ce qu’on avait pu lui dire des journalistes: « J’ai entendu dire des choses un peu étranges, comme par exemple que je serais au milieu des lions » « mais trop féroces ? » s’est-il amusé. Ce premier voyage a-t-il rappelé plus sérieusement, est « pour aller à la rencontre des jeunes ». « Je voudrais les trouver insérés dans le tissu social, dans la société. Le Saint-Père a ainsi appelé à ne pas isoler les jeunes. « Quand nous isolons les jeunes, nous commettons une injustice. Nous leur ôtons leur appartenance ».


Plaidoyer contre une culture du rejet

« Les jeunes, a souligné le pape ont une appartenance à une famille, à une culture, à une foi. Ils sont l'avenir d’un peuple mais il ne s’agit pas seulement d’eux ». « Ils représentent le futur parce qu’ils ont la force et vont de l'avant. Mais l'autre extrême de la vie, les personnes âgées, eux aussi sont le futur du même peuple ». a-t-il expliqué.
« Un peuple à de l’avenir s’il va de l'avant avec ses deux côtés : les jeunes et les personnes âgées ». Les personnes âgées ont la sagesse de la vie, de l'histoire, de la patrie, de la famille, c’est pour cela que nous en avons besoin », a précisé le pape.

La Saint-Père a ensuite évoqué la crise mondiale qui « ne fait rien de bon pour les jeunes », en se référant aux taux de chômage élevés des jeunes dans de nombreux pays du monde et en rappelant que « du travail provient la dignité de la personne ». « Nous courons le risque d'avoir une génération qui n'a pas eu de travail ». Le pape appelle ainsi à être attentif à ne pas exclure les jeunes et les personnes âgées. « Nous devons éliminer cette habitude de l’exclusion et favoriser une culture de la rencontre ». a-t-il plaidé d’une voix forte.

En quittant les journalistes, il les a invité à l’aider dans sa tâche, à collaborer avec lui, pour le bien de la société et des jeunes, en reprenant avec malice l’image du prophète Daniel utilisée au début de son entrevue : « je suis un peu triste car les lions ne sont pas si féroces que cela ! »


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité