HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Voyages apostoliques > dernière mise à jour: 2013-07-25 19:53:58
A+ A- Imprimer cet article



François se sent "comme dans une cage"



A Rio de Janeiro, jeudi, le pape François a rencontré quelque 30 000 jeunes argentins venus participer aux journées mondiales de la jeunesse, qui l’ont ovationné avec enthousiasme. Certains étaient massés à l’intérieur de la cathédrale, d’autres l’ont écouté depuis le parvis. Un rendez-vous hors programme que le Saint-Père a souhaité ajouter à son agenda déjà très chargé. Et il leur a dit ce qu’il attendait de ces JMJ : « Que l’on fasse du bruit, que l’on sorte dans la rue ; que l’Eglise soit dans la rue ; je veux que nous nous libérions des mondanités, du confort, du repli sur soi. Les paroisses, les collèges, les institutions doivent sortir, faute de quoi ils se transforment en une ONG. L’Eglise ne peut pas être une organisation non gouvernementale ! ».

Comme il l’avait fait à bord de l’avion qui le conduisait de Rome à Rio, lundi, le pape François a fait part de son inquiétude face à une civilisation qui rejette les jeunes et les personnes âgées : « Sachez qu’en ce moment jeunes et personnes âgées sont condamnés à un même destin : l’exclusion ». Et le Souverain Pontife les a exhortés à ne pas se laisser exclure ! Que faire ? Le pape François propose aux jeunes un programme d’action : lire les Béatitudes, Matthieu 25. Enfin avec la simplicité et la spontanéité qui le caractérise, il a confié qu’il se sentait comme dans une cage en ajoutant quìil n'était pas beau d’être dans une cage : « J’aurais voulu être plus proche de vous, mais je comprends que pour des motifs d’ordre public, je ne peux pas ».


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité