HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Eglise > dernière mise à jour: 2013-07-31 13:55:58
A+ A- Imprimer cet article



L'Eglise argentine va aider les grands-mères de la Place de Mai



Les « Grands-mères » de la place de Mai l'exigeaient depuis 30 ans. Après des années de silence, l’Eglise argentine s’est engagée auprès d’elles à collaborer aux recherches sur les disparus de la dictature et sur leurs enfants volés entre 1976-1983. C’est ce qu’annonce un communiqué de l’organisation qui se consacre à la recherche des disparus et de leurs enfants, et que rapportait mardi le quotidien « La Croix ».

Le président de la conférence épiscopale argentine, Mgr Jose Maria Arancedo a rencontré les grands-mères. Il serait disposé à accéder à leurs demandes et a assuré que l’Eglise "travaille déjà sur ce sujet".

« Je suis à votre disposition. Comptez sur moi »

En avril dernier, la présidente de la célèbre organisation a demandé au pape argentin d’intercéder auprès de l’Eglise locale pour qu’elle révèle les informations en sa possession sur cette période lors d’une audience au Vatican. Le pape François leur aurait dit : « Je suis à votre disposition. Comptez sur moi ».

Créée en 1977, l’organisation des Grands-Mères est parvenue à identifier 108 enfants volés à des opposants et confiés à des militaires ou à des proches du régime, sur un total d’environ 500, selon une évaluation faite par l’association. 400 enfants disparus manqueraient donc encore à l’appel.

Le nombre de disparus durant la dictature est estimé à 30'000 par les organisations de défense des droits de l’homme. (avec Apic)


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du Vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité