HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Eglise > dernière mise à jour: 2013-08-01 16:46:15
A+ A- Imprimer cet article



Pour le cardinal Dolan, le Pape n'a pas changé l'enseignement de l'Eglise sur la sexualité



La conférence de presse du pape François dans l’avion qui le ramenait de Rio à Rome continue de susciter de nombreux commentaires, en particulier ses propos sur l’homosexualité. A tel point que le très influent cardinal de New-York Thimothy Dolan a tenu à avertir, dans les colonnes du Catholic Herald, que le pape n’avait pas changé l'enseignement de l'Eglise sur la sexualité.

"Si une personne est homosexuelle et qu'elle cherche Dieu avec bonne volonté, qui suis-je pour la juger ? Ils ne devraient pas être marginalisés. Ils sont nos frères" : ces propos, prononcés par le Pape lundi, reflètent, selon le cardinal Dolan, une approche miséricordieuse et compatissante de l'enseignement de l'Eglise.

Pas de changement, mais une approche plus nuancée

Les paroles du pape peuvent avoir été considérées comme "nouvelles et innovantes", mais l'archevêque de New-York ne le pense pas. Elles soulignent que si certains actes peuvent être mauvais, il faut toujours aimer et respecter les personnes et les traiter avec dignité. Le cardinal Dolan regrette, à ce propos, qu’on présente une image caricaturale des papes précédents, qui n'auraient pas eu cette même attitude. Le journaliste français Henri Tincq, spécialiste des questions religieuses, souligne pour sa part que la déclaration du pape François n’annonce pas un changement de position de l’Eglise mais une approche plus nuancée du phénomène, « une bienveillance de ton et une compréhension inconnues, jusqu’à ce jour, à ce niveau de responsabilité dans l’Eglise ».

Pas de changement de cap, donc : l’Eglise condamne les attitudes et « orientations » homosexuelles. Elles sont qualifiées, dans le Catéchisme universel de 1992, d’« objectivement mauvaises et désordonnées ». Mais l'Eglise exige le respect des personnes homosexuelles et le rejet de toute homophobie. Quant au mariage gay, pas de surprise. La position de l’Eglise, le pape François l’a réaffirmée, est bien connue. Du reste, lorsqu’il était archevêque de Buenos Aires, en 2010, il s’était opposé à la légalisation du mariage homosexuel.



Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité