HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Eglise > dernière mise à jour: 2013-08-17 15:46:13
A+ A- Imprimer cet article



Au Bénin, le président Yayi Boni inquiète l'Eglise



Au Bénin, les évêques catholiques sont préoccupés par le malaise socio-politique engendré par le projet de révision de la constitution, soutenu par le chef de l’Etat Thomas Yayi Boni. Ce projet controversé prévoit le renforcement de la charge présidentielle ainsi que du Tribunal constitutionnel. Dans un message, la Conférence épiscopale du Bénin souligne que l’Eglise n’offre pas de solution technique ou politique ; mais elle a le devoir moral de faire remarquer qu’en régime démocratique, aucune réforme qui suscite de fortes tensions et oppositions n’a jamais profité à un peuple qu’elle divise.

Dans un message publié le 15 août, les évêques lancent un appel pressant en faveur de la cohésion nationale et de la bonne gouvernance ; ils dénoncent la misère qui touche une large frange de la population dépourvue du minimum vital face à l’opulence d’une minorité ; le chômage des jeunes et les rumeurs de complot contre le chef de l’Etat, dans un climat de méfiance et de suspicion. Le Bénin vit aujourd’hui dans un climat de fortes tensions, de divisions ouvertes, de malaise profond – relèvent-ils – D’autant que dans plus d’un pays de la sous-région, l’on est porté à toucher à la Constitution pour se maintenir indéfiniment au pouvoir. Il faut donc favoriser l’esprit de service et le bien commun : or cela passe par le dialogue, la paix et la confiance réciproque.

Les évêques invitent les acteurs politiques et les responsables de la société civile à s’engager de manière constructive en faveur du bien de la nation avec honnêteté et sincérité et dans le respect des pactes conclus. Ce dialogue patriotique, c’est tout le peuple béninois qui le désire et l’attend impatiemment – écrivent les évêques – il a soif de dirigeants semeurs de confiance et d’espérance, capables de mobiliser nos énergies et nos intelligences pour construire ensemble un meilleur avenir. La Conférence épiscopale reprend enfin l’appel lancé par Benoît XVI aux dirigeants africains los de son voyage au Bénin : « Ne privez pas vos peuples de l’espérance ! N’amputez pas leur avenir en mutilant leur présent ».

(Photo: le président béninois, Thomas Yayi Boni)


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité