HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Eglise > dernière mise à jour: 2013-08-19 13:45:44
A+ A- Imprimer cet article



La réconciliation entre les deux Corées est urgente



La Très Sainte Vierge Marie est « mère de la réconciliation entre la Corée du Nord et la Corée du Sud » et c’est à elle que doit être confiée « la promotion de la paix dans la péninsule coréenne » : c’est ce qu’affirme un message officiel de l’Archevêque de Séoul, Mgr André Yeom Soo-jung, qui intervient une nouvelle fois sur le caractère urgent de la réconciliation entre les deux Corées. Le message de l’Archevêque arrive à un moment où les deux Corées cherchent à relancer les « réunifications familiales » entre membres de mêmes familles divisées par la frontière et alors que les exercices militaires conjoints en cours entre les Etats-Unis et la Corée du Sud ne manquent pas d’alimenter la tension.

Prenant pour prétexte deux événements, l’un civil – l’indépendance de la Corée du Sud – et l’autre religieux – la Solennité de l’Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie – l’Archevêque rappelle dans son message la libération de la Corée de l’impérialisme japonais (août 1945) en affirmant que « l’Eglise catholique coréenne la considère comme un don de la Vierge Marie ». Notre-Dame, qui voici plus de 60 ans fut « la mère de la libération » pour le peuple coréen est aujourd’hui « mère de la réconciliation » et « par Sa charité maternelle, elle prend soin des frères de Son Fils encore en chemin et placés au milieu des dangers et des angoisses ».

Mettre de côté le passé et regarder vers un avenir lumineux

Citant l’Encyclique Pacem in Terris, le message de l’Archevêque réfléchit sur la situation actuelle de la péninsule coréenne, 60 ans après la fin de la guerre entre Corée du Nord et Corée du Sud. « La péninsule coréenne affronte encore aujourd’hui une division et un grave conflit entre le Nord et le Sud. La réconciliation entre les deux Corées – affirme-t-il – n’est pas seulement une question qui concerne la péninsule mais elle est également la voie pour la paix dans le monde. Voila pourquoi nous devrions mettre de côté le passé et regarder en direction d’un avenir lumineux d’espérance ».

Le texte affronte la question des réunifications des familles divisées : « A cause de la division entre le Nord et le Sud de la Corée, trop de personnes sont mortes et de nombreuses familles se trouvent séparées. Je voudrais demander au gouvernement coréen de commencer à résoudre les problèmes les plus urgents : la confirmation de la survie des membres des familles divisées par la frontière entre le Nord et le Sud, les modalités d’échange de lettres et les réunifications. Je prie afin que soient appliquées des politiques plus sages, suivant des critères d’humanité et que les dialogues puissent reprendre jusqu’au jour où la Corée du Nord et la Corée du Sud pourront ouvrir réciproquement leurs cœurs ».

Mgr André Yeom Soo-jung réaffirme que « pour nous chrétiens, la première des choses est de prier. Les prières nous aident à prêter attention à la Parole de Dieu et nous aident à devenir l’instrument de Sa paix. Lorsque nous serons en mesure de mettre de côté toutes nos divisions et la haine, nous serons en mesure de commencer un avenir brillant d’amour et de paix ». (Fides)


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du Vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité