HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Politique  > dernière mise à jour: 2013-09-04 18:36:10
A+ A- Imprimer cet article



Afrique du sud : négociations suspendues entre syndicat et patronat



Les négociations étaient suspendues mercredi matin entre patronat et syndicat majoritaire des mines d'or sud-africaine, où la grève lancée mardi soir par plusieurs milliers de mineurs entrait dans sa deuxième journée.

Le NUM, syndicat qui affirme parler au nom de 90.000 des 140.000 employés du secteur de l'or, réclame des salaires de base, hors primes et allocations, de 7.000 rands (516 euros) contre 4.700 (347 eur) actuellement pour les ouvriers de surface et de 8.000 (590 eur), contre 5.000 (369 eur) actuellement, pour les mineurs de fond.

Le patronat a fait une dernière offre à 9.170 rands (677 eur), rejetée par le NUM, qui affirme que ce chiffre inclut l'assurance médicale et l'allocation logement.

A la différence de l'an dernier, la grève des mines d'or a été précédée d'un préavis et de négociations en bonne et due forme. Car le NUM, proche du pouvoir et débordé par sa base lors des grèves sauvages de 2012, entend cette fois restaurer sa crédibilité. Et stopper l'ascension de l'AMCU, le très radical syndicat rival qui avait organisé les grandes grèves sauvages de 2012.

Le gouvernement de son côté s'emploie à calmer le jeu, en appelant à exercer le droit de grève dans les formes légales. Le but est d'éviter une répétition des violences qui ont fait des dizaines de mort en 2012, dont 34 mineurs de platine abattus par la police en août à Marikana (nord).
L'écart entre les offres patronales et les revendications syndicales illustre les tensions salariales qui règnent actuellement en Afrique du Sud.

Les autres points chauds du front social sont en effet les stations services, l'automobile et le BTP.
Les représentants des 72.000 employés des garages et stations ont repoussé lundi d'une semaine une menace de grève, après avoir obtenu l'ouverture de nouvelles négociations.

Cette coïncidence de mouvements ne surprend pas Vincent Darracq. Il est analyste et spécialiste de l’Afrique au sein de SOS International, une société de conseil en risques : RealAudioMP3

Avec AFP

(Photo : la mine d'or Doornkop, située à 30 kilomètres de Johannesbourg)


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du Vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité