HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Eglise > dernière mise à jour: 2013-09-06 18:31:11
A+ A- Imprimer cet article



La ville chrétienne de Maaloula en Syrie au coeur des combats



Les combats contre la bourgade chrétienne de Maaloula a provoqué la fuite de la grande majorité de ses 3'000 habitants. Maaloula est l’une des perles de l’îlot chrétien du Qalamoun, à une cinquantaine de kilomètres au nord de Damas, où est encore parlé l’araméen, la langue de Jésus. Cette agression "constitue une blessure profonde" pour tous les Syriens, en raison de la valeur historique, culturelle et spirituelle de ce haut lieu chrétien, a déclaré ce vendredi le patriarche grec-catholique melkite d'Antioche Grégoire III Laham.

Selon une information de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) publiée le 5 septembre, des jihadistes du Front Al-Nosra, aux cris d'"Allahu Akbar", se sont emparés la veille d'un poste militaire à l'entrée de Maaloula, après avoir commis une attaque suicide et tué les soldats et les miliciens qui occupaient un barrage routier à l'entrée de la bourgade historique. Maaloula fait partie des 20 biens syriens inscrits par l'UNESCO sur la liste du patrimoine mondial.

"Le tour des chrétiens est arrivé", répète l'ASL

Selon un prêtre du village interrogé le 6 septembre par l'agence de presse catholique AsiaNews à Rome, "en détruisant les croix, les extrémistes veulent lancer un message précis: le tour des chrétiens est arrivé, maintenant tout peut arriver!" Les rebelles islamistes ont détruit les croix de la coupole du monastère de Saint Serge. "Leur acte est une déclaration de guerre à la communauté chrétienne".

Le prêtre dénonce le comportement de l'Armée syrienne libre (ASL), qui a toujours nié – au plan international – ses liens avec les terroristes d'al-Qaïda, et prétend défendre les églises et les chrétiens. "De tels films diffusés sur Youtube ne sont que de la propagande. L'Armée syrienne libre n'a de libre que le nom. En réalité, cela fait longtemps que ses hommes armés menacent les chrétiens, répétant que tôt ou tard, ce sera aussi notre tour!".

L'arrivée des combattants islamistes dans cette terre sainte prisée par les ermites et les pèlerins chrétiens depuis deux millénaires, a créé la panique parmi la population chrétienne. Le patriarche melkite a déclaré le 6 septembre à l'agence d'information vaticane "Fides" que "80% de la population du village, terrorisée, s’est enfuie à Damas. Jeudi, les évacués, meurtris, sont venus pleurer au Patriarcat grec-catholique avant de se rendre au Patriarcat grec orthodoxe. Nous avons cherché à les réconforter par tous les moyens. Maaloula est un lieu sacré pour nous tous, mais avant tout, ce sont ses habitants qui le sont. L’homme est le saint temple de Dieu. Les groupes armés sont désormais retranchés dans le village, formé de maisons construites sur les rochers. Ce qui fait que toute action de force visant à les déloger pourrait signifier la destruction de la localité".

(D'après l'Apic)


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du Vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité