HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Eglise > dernière mise à jour: 2013-09-11 20:17:25
A+ A- Imprimer cet article



Commentaire de l'Evangile du dimanche 15 septembre



Le Père Pascal Montavit nous propose son commentaire de l'Evangile du dimanche 15 septembre, 24ème dimanche du temps ordinaire. Evangile selon saint Luc 15, 1-32 : « Cet homme fait bon accueil aux pécheurs, et il mange avec eux ! »


Ecoutez le Père Pascal Montavit RealAudioMP3


"En ce dimanche, nous méditons sur trois paraboles qui expriment la Miséricorde de Dieu. La première parle d’une brebis perdue, la seconde d’une drachme perdue et la dernière du fils perdu. Voyons comment chacun de ces passages apporte un éclairage spécifique au pardon que le Seigneur accorde aux hommes.
Dans la première parabole, Jésus parle d’un berger qui laisse ses quatre-vingt dix-neuf brebis, seules, dans le désert afin de retrouver l’unique qui est perdue. Lorsqu’il la retrouve, il la prend sur ses épaules, rentre chez lui et appelle ses amis pour se réjouir. En premier lieu, force est de reconnaître que ce berger est imprudent : laisser quatre-vingt dix-neuf brebis dans le désert, c’est les exposer à tous les dangers. Elles peuvent se perdre ou être attaquées. Pourtant le berger leur fait confiance. De même, Jésus nous fait confiance lorsque nous traversons certains déserts de notre vie. Dieu met sa confiance en nous. Notons aussi que Jésus porte sur ses épaules la brebis égarée et retrouvée. Celle-ci n’est certainement plus capable de marcher. Elle est épuisée ou s’est blessée. Lorsque nous nous éloignons de Jésus, c’est lui qui vient nous chercher et nous ramène. C’est lui qui nous porte.
La seconde parabole propose une histoire semblable à celle de la première. Ce n’est plus cependant une brebis mais une drachme qui est perdue. C’est en éclairant et en balayant la maison que la femme retrouve sa drachme. Par une lecture symbolique, il est possible de dire que la lumière et la purification accompagnent le chemin de celui qui retourne vers le Christ. Là encore, la joie caractérise la parabole : « il y a de la joie chez les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se convertit » (Lc 15,10).
Enfin, la dernière parabole est celle du fils prodigue. Lorsque le cadet veut partir, le père ne le retient pas. Dieu laisse les hommes libres. Cette liberté nous conduit parfois à rejeter, à abandonner celui qui est pourtant notre Créateur. Plus surprenant encore, le Père laisse son fils s’en aller en emportant avec lui sa part d’héritage. C’est déjà un effet de l’Amour Miséricordieux de Dieu que de laisser les hommes user des biens de ce monde au point de croire qu’ils en sont les uniques propriétaires. Dieu ne nous retient pas en gardant pour lui les bienfaits de sa Création. Au contraire, la création nous est confiée.
Le passage clé de cette parabole se situe au moment où le fils prodigue commence à réfléchir à sa vie. L’Évangile dit : « Rentrant alors en lui-même» (Lc 15,17). Le fils cadet entre en lui-même. Il ne regarde plus ce qui est extérieur, les plaisirs que le monde peut lui offrir, mais il se regarde lui…et là, il comprend la misère de sa situation. Il se rappelle son père et décide de retourner vers lui. Le fils prodigue se reconnaît pécheur. Toutefois, s’il retourne vers son père, c’est parce qu’il a faim ! Cette attitude contraste avec celle du père qui, l’apercevant, est saisi de pitié, court vers lui se jeter à son cou et le couvre de baisers. Et cela avant même que le fils ait pu dire quoi que ce soit. Tant d’affection manifestée à un fils sur le retour ne manque pas d’étonner. Et pourtant, un tel déséquilibre manifeste bien la Miséricorde du Seigneur pour nous. Il suffit que nous rentrions en nous-mêmes et que nous décidions de retourner vers le Seigneur pour que le Christ nous accueille à bras ouverts. Cela dit, le fils prodigue a encore un long chemin à faire. Il lui faudra apprendre qu’il est plus important de retourner chez son père par amour que parce que la faim le tenaille.
En ce dimanche, rentrons, nous aussi, en nous-mêmes afin d’y retrouver le Seigneur et recourons sans crainte à sa Miséricorde"


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du Vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité