HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Eglise > dernière mise à jour: 2013-09-18 17:25:37
A+ A- Imprimer cet article



Le prêtre vitriolé à Zanzibar dans des conditions très graves



Les conditions du Père Anselme Mwanga’mba, un prêtre catholique vitriolé par des inconnus sur l’île de Zanzibar, en Tanzanie, restent particulièrement inquiétantes. « L’acide continue à pénétrer sous les couches superficielles de la peau » affirme S.Exc. Mgr Augustin Shao, Evêque de Zanzibar, qui rend régulièrement visite à l’hôpital au Père Mwanga’mba.

« Nous étudions actuellement son éventuel transfert à l’étranger, peut-être en Inde, près d'un centre spécialisé dans le traitement de ce genre de cas » indique Mgr Shao interrogé par l’agence Fides. Gravement brûlé au visage, aux bras et au thorax, le religieux se trouve actuellement dans l’hôpital national de Dar er Salaam.

Les chrétiens victimes de nombreuses intimidations

L’Eglise catholique a déjà dénoncé à plusieurs reprises le climat d’intimidation envers les chrétiens dans le pays. Le Père Mwanga’mba n’est que la plus récente victime d’une série de vitriolages intervenue dans l’île au cours de ces derniers mois. Les autres victimes sont deux jeunes britanniques de 18 ans arrivées à Zanzibar comme bénévoles et Fadhil Suleiman Soraga, secrétaire du mufti chef de Zanzibar.

« L’une des causes de ces violences est la tension politique concernant la nouvelle Constitution et l’émergence de la demande de l’indépendance de Zanzibar de la part de certaines forces politiques. En outre, il existe des contrastes sur la révision des listes électorales en vue des élections de 2015 ».

Les causes de ces violences sont multiples

« Sur le plan économique et social, parmi les habitants de l’île, prévaut le sentiment d’être supplantés par des travailleurs provenant d’autres zones de la Tanzanie et de pays étrangers tels que le Kenya, qui priveraient les habitants du cru d’emplois et d’opportunités économiques » indique Mgr Shao.

« Il existe aussi une propagande islamiste extrémiste, fruit de prédicateurs qui se sont formés à l’étranger et répandent la haine envers les chrétiens. Des jeunes de l’île ont été invités à se former à l’étranger et ils importent ces idées à Zanzibar alors que des prédications violentes sont diffusées par le biais des médias locaux » affirme l’Evêque.

Il s’agit d’une situation complexe, conclut-il, mais la question à laquelle je ne sais répondre est : « pourquoi les chrétiens, et les catholiques en particulier, sont-ils tellement pris pour cible ? Outre les prêtres agressés, nous avons également compté quatre églises vandalisées et détruites, la majeure partie d’entre elles étant catholiques ». (Source : Fides)

(Photo : une des victimes britanniques d'une attaque à l'acide)


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité