HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Politique  > dernière mise à jour: 2013-09-28 13:20:26
A+ A- Imprimer cet article



Entretien entre les présidents américain et iranien : un signe très important pour la paix dans la région



La conversation téléphonique historique qui s'est tenue vendredi, pendant une quinzaine de minutes, entre les présidents américain et iranien a fait naitre l’'espoir d'un début de dialogue constructif entre Téhéran et Washington. Il n’ y avait pas eu d’échange à ce niveau entre les deux pays depuis 1979, depuis la révolution islamique et la rupture des relations diplomatiques entre les Etats-Unis et l’Iran.

La plupart des journaux iraniens ont largement salué samedi ce contact téléphonique évoquant la fin d'un tabou vieux de 35 ans. Barak Obama et Hassan Rohani ont notamment discuté des tentatives en cours pour parvenir à un accord sur le programme nucléaire iranien.
Le président iranien, un modéré élu en juin dernier, assistait cette semaine à l'Assemblée générale des Nations unies. Il s’est entretenu avec Barack Obama juste avant son départ en avion pour Téhéran.

Le président américain s'était engagé en début de semaine à tenter de résoudre la crise nucléaire iranienne par la voie diplomatique, prenant note du changement de ton du président iranien par rapport à son prédécesseur Mahmoud Ahmadinejad, mais il avait réclamé des « actes transparents et vérifiables ».

La crise du nucléaire iranien « peut être résolue en quelques minutes »

Bernard Hourcade spécialiste de l'Iran, Directeur de recherche émérite au CNRS évoque le début d’un processus. « Des deux côtés, aux Etats-Unis comme en Iran, affirme-t-il, il y a une volonté politique forte de sortir de 34 ans d’impasse (…) les iraniens comme les américains et tout le monde a intérêt à ce que les choses se rééquilibrent au Moyen-Orient et que donc la longue crise iranienne trouve une fin ».

Ecoutez Bernard Hourcade, spécialiste de l'Iran RealAudioMP3

« Il ne peut y avoir de stabilité dans le Moyen-Orient, souligne Bernard Hourcade, sans un Iran stable et fort avec lequel il y ait des relations normales ». « C’est le début d’un processus de normalisation, qui ne sera pas facile, mais qui est un signe très important pour la paix dans la région ».

Pour Bernard Hourcade la prochaine étape est la résolution de la crise nucléaire. « Elle peut l’être en quelques minutes, dans la mesure où tout le monde a reconnu le droit de l’Iran à avoir de l’uranium civil, une industrie civile. Les suspicions de programme militaire peuvent être résolues si l’Iran signe et applique le protocole additionnel au Traité de non-prolifération. Il permet des inspections inopinées, à tous moments, dans n’importe quelles installations en Iran et donne des garanties quasiment totales sur l’absence d’un programme clandestin ».

(Photo : Barak Obama durant l'entretien téléphonique avec Hassan Rohani)


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du Vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité