HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Politique  > dernière mise à jour: 2013-09-30 19:02:09
A+ A- Imprimer cet article



Turquie : la main tendue d'Erdogan aux Kurdes



Le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a dévoilé lundi une série de réformes très attendues. Baptisées « paquet démocratique », ces mesures se veulent renforcer les droits des minorités, dont celle des Kurdes. Elles s’inscrivent en effet dans le cadre des pourparlers de paix, engagés fin 2012, entre le gouvernement turc et le PKK, le Parti des Travailleurs du Kurdistan.


Mesures symboliques en faveur des minorités


Ces réformes prévoient, entre autres, l'enseignement en langue kurde dans les écoles privées, -jusque-là interdit-, ou son utilisation pour la propagande électorale. Certaines localités du sud-est anatolien, qui abrite une large partie des 15 millions de Kurdes du pays, débaptisées après le coup d'Etat militaire de 1980, pourront également reprendre leur nom d'origine.

D’autres minorités de Turquie, -Roms, Alévis et syriaques-, sont aussi concernées par ce « paquet démocratique ». Erdogan a ainsi promis la restitution de terres confisquées à un monastère syriaque, Mor Gabriel, la création d'un institut des langues et des cultures Rom. Une université anatolienne sera par ailleurs rebaptisée au nom d'Haci Bektas Veli, une figure emblématique de la minorité musulmane hétérodoxe et progressiste des alévis.


Réformes insuffisantes pour les Kurdes


Si le Premier ministre turc s’est félicité de son plan « historique », les Kurdes en revanche n’ont pas caché leur déception face à ces mesures essentiellement symboliques. Les principales revendications du PKK, - comme l'inscription d'une référence explicite à l'identité kurde dans la Constitution, et une révision de la loi antiterroriste de façon à permettre la libération de milliers de militants kurdes détenus pour des liens supposés avec le PKK-, n'ont en effet pas été évoquées par le chef du gouvernement.

Pour Jean Marcou, Professeur des Universités à l’Institut d’Etudes Politiques de Grenoble (IEPG), ce « paquet démocratique » doit également se considérer à l’aune d’un agenda politique très chargé : RealAudioMP3


(Photo : le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan)


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du Vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité