HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Culture et Société  > dernière mise à jour: 2013-10-01 19:04:01
A+ A- Imprimer cet article



Sant'Egidio : « enlever le mot de Dieu de la bouche des terroristes »



Trois journées intenses de tables rondes, d’échanges formels mais surtout informels entre personnes de bonne volonté, venant de tous horizons : la rencontre internationale pour la paix de la Communauté Sant Egidio se conclut par un moment de prière, une procession vers la place du Capitole, au cœur de Rome, et la cérémonie finale. C’est l’occasion de faire le bilan et de voir ce qu’ont révélé ces échanges. Xavier Sartre RealAudioMP3

Le drame syrien a plané sur ces rencontres de bout en bout : entre les témoignages d’intervenants syriens, et l’exemple concret que représente ce conflit intéressant les questions de la violence sous toutes ses formes et les relations entre chrétiens et musulmans, la Syrie fut de toutes les tables rondes, ou presque.

Mais cette question a surtout montré, selon Andrea Riccardi, le fondateur de la Communauté de Sant’Egidio, « l’absence de conscience de paix en Europe ». Une Europe incapable de peser sur cette guerre se situant sur ses marches, une Europe absente des initiatives de paix et de dialogue, une Europe dont les peuples semblent résignés. Citant l’intellectuel orthodoxe français Olivier Clément, il a appelé à une « révolte de l’esprit » pour que la paix soit l’objectif que nos sociétés recherchent et promeuvent, évitant ainsi de laisser le champ libre aux armes.

Concernant la lutte contre le terrorisme, Andrea Riccardi a estimé qu’il s’agissait d’abord et avant tout d’une guerre spirituelle, les religions devant « enlever le mot de Dieu de la bouche des terroristes ». Analysant près d’un quart de siècle de rencontres interreligieuses, il a estimé qu’un « alphabet du dialogue » avait pu être trouvé, des musulmans s’asseyant à la même table que des juifs et des chrétiens pour parler de paix.

Comme l’a réaffirmé l’appel pour la paix, signé à l’issue de la rencontre, le dialogue est la seule issue pour parvenir à cette paix, une paix qui passe aussi par le refus du terrorisme et par l’affirmation d’une espérance parfois trop absente de nos cœurs.



Marco Impagliazzo, président de la Communauté de Sant’Egidio, dresse au micro de Xavier Sartre le bilan de cette rencontre dominée par la Syrie RealAudioMP3



La prochaine rencontre, l’année prochaine, aura lieu en Belgique, à Anvers, en septembre. Elle sera placée sous le signe du centenaire du début de la Première guerre mondiale. La Belgique, pays neutre, envahi et occupé par l’armée allemande, théâtre de batailles où périrent des centaines de milliers de soldats et où furent utilisés pour la première fois sur grande échelle des gaz, armes chimiques. La ville d’Anvers, grand port européen, est quant à elle un carrefour de l’humanité, et abrite trois communautés représentant les trois grandes religions monothéistes : le judaïsme, le christianisme, et l’islam.





Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du Vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité