HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Justice et Paix > dernière mise à jour: 2013-10-02 13:57:49
A+ A- Imprimer cet article



Mgr Mamberti à l’ONU : la Syrie, un défi et une opportunité



La paix est la condition essentielle pour le développement humain intégral. C’est en substance le sens de la longue intervention de Mgr Mamberti, le secrétaire du Saint-Siège pour les Relations avec les Etats à la tribune de l’Assemblée générale des Nations Unies lors de sa 68e session, lundi à New York.

Le thème de cette session est « préparons le terrain pour le programme de développement après 2015 ». Or, a constaté Mgr Mamberti, le monde est loin d’avoir atteint les objectifs du millénaire fixés par l’ONU. Selon le diplomate, la question de la paix reste centrale.

Regrettant que les « mécanismes mis au point par l’ONU n’aient pas permis d’éviter de graves conflits civils ou régionaux, ni de protéger les populations », Mgr Mamberti a rappelé toutefois que l’action des Nations Unies en matière de maintien et de consolidation de la paix est « l’expression concrète des deux grands principes du droit naturel intrinsèquement liés à la dignité de l’homme : celui d’éviter, autant que possible, la guerre et celui de la validité permanente de la loi morale durant les conflits armés ».

La Syrie au cœur des préoccupations du Saint-Siège

Mgr Mamberti n’a pas manqué de revenir sur le principal conflit en cours, celui qui concentre toute l’attention de la communauté internationale. Il a évoqué la situation préoccupante des chrétiens qui « ne doivent pas être contraints à l’exil mais ils doivent au contraire conserver un rôle dans la future configuration politique du pays et donner leur contribution au bien commun ». Il a pointé du doigt l’absence du sens de responsabilité de protéger qui « n’implique pas automatiquement le recoures aux armes, mais bien la mise en action immédiate de toutes les mesures disponibles : diplomatiques, économiques, d’opinion publique et toutes les procédures prévues par la Charte des Nations Unies. » Le conflit syrien représente donc « un défi et une opportunité pour l’ONU » selon le diplomate du Saint-Siège. Il a souligné son soutien à la résolution 2118 sur l’élimination des armes chimiques en Syrie.


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité