HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Eglise > dernière mise à jour: 2013-10-04 12:14:02
A+ A- Imprimer cet article



Nouvel appel du Pape pour la paix en Syrie, en Terre Sainte et dans tout le Moyen-Orient



Au cours de la messe célébrée en plein air sur la Place de la Basilique à Assise, le Pape François a lancé un nouvel appel fort pour la paix en Syrie, en Terre Sainte et dans tout le Moyen-Orient. Le Pape a prié pour que « cessent les conflits armés qui ensanglantent la terre, que se taisent les armes, et que l’on entende le cri de ceux qui souffrent et meurent à cause du terrorisme et des guerres, surtout en Syrie, en Terre Sainte, tant aimée de Saint-François, et au Proche-Orient ».

« Que Saint François nous enseigne à être des instruments de paix, de la paix qui a sa source en Dieu, la paix que nous a amenée le Seigneur Jésus ». « Saint François nous prouve que celui qui suit le Christ reçoit la vraie paix, la paix que seulement Lui, et non pas le monde, peut nous donner ».« Saint François est associé à la paix, a ajouté le Pape dans cette même homélie, et c’est juste, mais peu de gens vont en profondeur ». « Quelle paix François a-t-il accueillie, vécue, et transmise ? s’est interrogé le Pape. « Celle du Christ, qui est passée par l’amour le plus grand, celui de la Croix ».

La vraie paix nous vient du commandement : "Aimez-vous les uns les autres "

Pour le Pape François, « la paix franciscaine n’est pas un sentiment mielleux. Non : ce Saint François-là n’existe pas ! Ce n’est pas non plus une sorte d’harmonie panthéistique avec les énergies du cosmos…Cela non plus n’est pas franciscain, mais c’est une idée que certains ont élaborée ». « La paix de Saint François est celle du Christ, et on ne la trouve que si l’on porte son joug », c’est-à-dire son commandement : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimé » a encore expliqué le Pape. « Et ce joug, on ne peut le porter avec arrogance, avec présomption, superbe, mais seulement avec douceur et humilité de cœur ».

Le président du Conseil Enrico Letta était présent au premier rang, et le pape l'a salué avec une poignée de main cordiale. « Prions pour la nation italienne, pour que chacun regarde plus ce qui unit que ce qui divise », a-t-il déclaré, souhaitant le meilleur aux italiens, en ce jour de la Fête de Saint François d'Assise, patron de l'Italie. Le Saint d'Assise, a-t-il ajouté,« témoigne du respect et de l'amour pour tout être humain et pour tout ce que Dieu a créé. Respectons la création, ne soyons pas des instruments de destruction. »
Avant la messe, le Pape est allé prié et se recueillir devant la tombe de Saint François d'Assise.



Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du Vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité