HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Eglise > dernière mise à jour: 2013-10-06 17:32:42
A+ A- Imprimer cet article



CCEE : l’Eglise face au défi de la laïcité et du laïcisme



« Dieu et l’Etat, l’Europe entre laïcité et laïcisme » : c’est le thème de l’assemblée plénière du Conseil des Conférences épiscopales d’Europe (CCEE) qui s’est tenu cette semaine à Bratislava en Slovaquie. Les évêques venus des quatre coins du continent ont pu débattre de ce sujet particulièrement d’actualité. Parmi eux, Mgr Jean-Claude Hollerich, l’archevêque de Luxembourg. Il a appelé à ce que l’Eglise ne se replie pas sur elle-même RealAudioMP3

« Nous ne devons pas être une forteresse dans la forteresse. L’Eglise étant soumise à tant d’attaques de toutes parts, elle pourrait être tentée par devenir une forteresse. Or nous devons avoir une claire identité basée sur notre foi, une foi qui doit être vécue dans notre quotidien et éveille l’espérance. L’espérance est d’ailleurs un mot clé, » a déclaré le prélat luxembourgeois.

« Nous avons aussi besoin de mettre nos forces en commun. Nous avons par exemple des gens qui s’engagent en politique et qui ont besoin de formation. » Dans cette prise de conscience, le fait d’avoir un pape argentin peut être un bien. « Il parle au cœur des gens et il éveille en eux la foi et l’espérance. L’Europe est essoufflée, l’Europe est fatiguée, elle n’est plus depuis longtemps le centre du monde. C’est donc une bonne chose qu’un pape non européen arrive avec de nouvelles idées pour féconder la terre chrétienne de l’Europe ».

Autre évêque présent à Bratislava cette semaine, Mgr Youssef Soueif, l’archevêque de Chypre des maronites. Il revient sur les défis que doit relever l’Eglise et les chrétiens par rapport à la laïcité et au laïcisme, et notamment les chrétiens du Proche-Orient qu’il connait particulièrement bien RealAudioMP3

Si la séparation de l’Eglise et de l’Etat n’est pas dérangeant en soi, Mgr Soueif ne veut pas voir « une Eglise en-dehors du monde. D’abord parce que notre foi est basée sur l’incarnation. Ensuite l’Eglise est là pour rendre service à l’homme comme l’Etat quand il est basé sur les droits de l’Homme. Les deux sont complémentaires ».

Concernant le Proche-Orient où cette division entre l’Etat et la religion n’existe pas, le devoir de l’Eglise selon l’archevêque maronite, est d’aider à ce que les deux soient complémentaires. « Le citoyen est un être religieux. Et je pense particulièrement aux chrétiens qui doivent participer à la vie sociale, politique, économique et culturelle. »

Propos recueillis par Mario Galgano, de la rédaction germanophone


Photo : Mgr Youssef Soueif, l’archevêque de Chypre des maronites lors d'une messe à Chypre


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du Vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité