HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Eglise > dernière mise à jour: 2013-10-23 12:13:16
A+ A- Imprimer cet article



Le pape aux aumôniers de prison: « une justice de portes ouvertes n'est pas une utopie »



(Radio Vatican) Le pape François a rencontré ce mercredi matin les aumôniers de prison qui participent au Congrès national des aumôniers de prisons italiens sur le thème : « Justice : peine ou réconciliation. Libres pour libérer ». Il les a remerciés pour leur travail auprès des détenus sur tout le territoire italien. Le Saint-Père leur a tout d’abord demandé de transmettre un message aux prisonniers. « S’il vous plait, dites-leur que je prie pour eux, je me soucie d’eux, je prie le Seigneur et la Vierge afin qu’ils puissent surmonter avec succès cette période difficile de leur vie ».

Le pape a souhaité « qu'ils ne se découragent pas, qu’ils ne se referment pas sur eux même » alors qu’ils traversent des périodes de hauts et de bas. « Le Seigneur est à leurs côtés, il ne reste pas en dehors de leur cellule, en dehors de la prison, il est à l’intérieur, il est là ». Vous pouvez leur dire, a ajouté le Saint-Père, que : « le Seigneur est avec eux, à l'intérieur, lui aussi est prisonnier, non ? De notre égoïsme, de nos systèmes de tant d’ injustices qui permettent avec facilité de punir les plus faibles, n’est-ce pas » ? En revanche, déplore le pape, dans le langage très direct qu’on lui connait désormais, « les gros poissons eux nagent librement dans l'eau ».

Le Seigneur est présent dans chaque cellule

Aucune cellule, a ensuite poursuivit le pape François « n’est isolée au point d’exclure le Seigneur, non, il est là, pleurant avec les prisonniers, travaillant avec eux, espérant avec eux. Son amour paternel et maternel arrive partout ». Le Souverain pontife a alors dit prier « pour que chacun ouvre son cœur à l'amour du Seigneur, ajoutant : « Moi aussi quand je recevais une lettre de l'un d’entre d'eux, à Buenos Aires, je le visitais.

Et d’ici, chaque fois que j'appelle l’un d’entre eux à Buenos Aires que je connais, le dimanche, pour discuter, je me dis ensuite : « Pourquoi lui est-il là et pas moi, ais- j'ai tellement plus de mérites que lui ? Et cela me fait-il du bien ?, Pourquoi lui est-il tombé et moi pas ? »

Œuvrer pour une justice de réconciliation, de portes ouvertes et d'espérance

Le pape s’est ensuite adressé aux aumôniers s’attardant sur le sens de leur mission. C’est une mission « très difficile et très importante, car elle exprime une des œuvres de miséricorde, et rend également visible la présence du Seigneur en prison dans la cellule ».

Vous êtes, a déclaré le Saint-Père, « un signe de la proximité du Christ à ces frères qui ont besoin d’espérance. Récemment, vous avez parlé d'une justice de réconciliation, non ? Même d’une justice d’espérance, de portes ouvertes, d’horizons. Ce n'est pas une utopie : c’est possible » a indiqué le pape.

Mais, a-t-il reconnu, « ce n'est pas facile , parce que nos faiblesses sont partout, même le diable est partout, les tentations sont partout ». Et c’est en confiant les aumôniers et les prisonniers à la Vierge que le Saint-Père a conclu son intervention : « elle est la mère de chacun d'entre vous et de tous ceux qui sont en prison ».


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du Vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité