HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Eglise > dernière mise à jour: 2013-10-26 13:16:56
A+ A- Imprimer cet article



La pensée de Joseph Ratzinger à l'honneur



Dans la salle Clémentine, ce samedi, au Vatican, le Pape François a remis pour sa troisième édition le prix de la fondation vaticane Joseph Ratzinger-Benoît XVI à un anglican, Richard Burridge, doyen du King's College de Londres et à un catholique, Christian Schaller, professeur de théologie dogmatique et vice-président de l'Institut Pape Benoît XVI de Ratisbonne. Dans son discours le pape François a rendu hommage à son prédécesseur. Il a salué la publication de ses livres sur Jésus de Nazareth, une démarche qui a suscité quelques réserves, sous prétexte que les papes n’écrivent pas des livres de théologie mais des encycliques.

« Le pape Benoît a suivi sa conscience éclairée, a déclaré François, Il a offert, sous la forme la plus accessible, ce qu’il avait de plus précieux : sa connaissance de Jésus, fruit d’années d’étude, de prière et de débats théologiques, conjuguant les exigences de la raison avec la quête de Dieu. Ses livres ont fait beaucoup de bien et ont stimulé une nouvelle saison d’études sur les Evangiles du point de vue à la fois historique et christologique.»

La recherche de Joseph Ratzinger au coeur d'un symposium

La cérémonie de remise des prix a été précédée d’un symposium international sur « Les Evangiles : histoire et christologie. La recherche de Joseph Ratzinger » organisé ces jours derniers par la Fondation Ratzinger et la Conférence des recteurs des universités pontificales romaines. Ce symposium qui s’est déroulé à l’Université pontificale du Latran, sous la présidence de Mgr Jean-Louis Bruguès, archiviste et bibliothécaire de la Sainte Eglise romaine, a remporté un succès inespéré avec un record d’inscriptions. Une centaine d’universités étaient représentées, des professeurs et des experts de renommée internationale ont accepté d’y participer ainsi que des représentants des autres confessions chrétiennes.

Organisé avant l’annonce de la renonciation de Benoît XVI, ce symposium est la première réponse universitaire mondiale à l’essence de son travail de théologien, à son épaisseur et à son héritage. Dans son intervention, Mgr Bruguès a noté que selon Joseph Ratzinger les faits historiques sont la base fondamentale de la foi chrétienne. Toutefois, selon le pape émérite, l’exégèse ne peut pas se limiter à la méthode historique et critique, car elle perdrait de vue l’unité profonde de la Bible et ne parlerait plus à l’homme d’aujourd’hui. D’autres intervenants ont souligné que pour comprendre la figure du Christ il fallait avoir la foi, sinon elle demeure énigmatique et obscure ; qu’il fallait croire pour vivre et même parfois pour survivre.


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du Vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité