HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Politique  > dernière mise à jour: 2013-11-04 08:49:55
A+ A- Imprimer cet article



Le procès de Mohamed Morsi s'ouvre en Egypte



Ouverture en Egypte du procès de Mohamed Morsi. Première apparition publique pour l’ancien président qui est enfermé dans un endroit tenu secret depuis sa destitution par l'armée le 3 juillet dernier. Pour des raisons de sécurité, Mohamed Morsi a été conduit en hélicoptère jusqu’à la cours qui le jugera. Elle se trouve au sein de l’Académie de police située dans un quartier à l’est du Caire. C’est là où se tient également le procès de l’ancien raïs, Hosni Moubarak. Mohamed Morsi y est arrivé à 7h16 lundi matin. Il sera jugé pour « incitation au meurtre » de manifestants quand il était au pouvoir.

Le compte-rendu de Marie Duhamel RealAudioMP3

Le premier président élu en Egypte risque la peine de mort. Avec 14 responsables de son régime, Mohamed Morsi est accusé d’avoir poussé ses partisans, le 5 décembre dernier après 6 mois de pouvoir, à avoir attaqué ses opposants, un million d’Egyptiens qui manifestaient devant le palais présidentiel contre un décret accordant au président islamiste une immunité judiciaire. Les heurts avaient fait 7 morts.

Le procès de Mohamed Morsi se déroulera sans caméra, mais en présence de journalistes accrédités. C’est un « test pour le pouvoir actuel », avertit Amnesty international. Le gouvernement soutenu par les militaires laissera-t-il Mohamed Morsi se défendre ?

Dimanche, l’armée a fait parvenir une vidéo de l’ancien président dans ce qu’on suppose être sa cellule au journal Daily el-Watan, proche de l’armée. Selon l’agence AP qui cite un militaire, il fallait atténuer le choc que représente la première apparition publique du président déchu.

Un procès politique

« La seule image de Mohamed Morsi dans le box grillagé des accusés risque de réveiller les foules en Egypte », telle est la prévision de Waël Haddara, un ancien assistant du président déchu aujourd’hui en exil.

« Ce n’est pas seulement le procès d’un président élu, c’est le procès de la volonté d’un peuple », lance l’Alliance contre le coup d’état. Ce lundi, les partisans de Mohamed Morsi sont appelés à la mobilisation générale. Vendredi, ils étaient déjà des milliers dans la rue. La police avait arrêté alors près de 70 personnes. Des islamistes remontés par la destitution de leur leader, mais aussi par la répression menée depuis par l’armée. Elle a fait plus de 1000 morts et quelques 2 000 membres de la Confrérie des Frères musulmans sont également sous les verrous. Pour eux, le procès de Morsi est politique. C’est d’ailleurs pour cette raison que la famille du président déchu ne s’y rendra pas.

Au premier jour de procès, 20 000 policiers anti-émeutes, appuyés par des blindés, ont été postés aux alentours du tribunal.


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité