HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Politique  > dernière mise à jour: 2013-11-04 17:54:57
A+ A- Imprimer cet article



Russie : les nationalistes défilent contre les immigrés



En Russie, est célébrée le 4 novembre l’unité nationale. Cette fête, instaurée en 2005 par le président Vladimir Poutine, commémore la lutte des Russes contre les Polonais au 17e siècle. Depuis plusieurs années, à cette occasion, des nationalistes défilent dans plusieurs grandes villes du pays. Cette année, ils étaient des milliers à réclamer des mesures pour limiter l’arrivée d’immigrés d’ex-républiques soviétiques d'Asie centrale et du Caucase.

A Moscou, la capitale, d’importantes mesures de sécurité avaient été prises. Il y a trois semaines, un jeune Russe avait été tué par un Azerbaïdjanais, dans un quartier au sud de la capitale. Suite à ce meurtre, de violentes émeutes anti-immigrés avaient alors éclatées. Après ces émeutes, la police avait lancé de vastes opérations contre les immigrés, procédant à l'interpellation de plus d'un millier de personnes.

Dans ce contexte de tensions, ces manifestations ont-elles une signification particulière ?

Françoise Daucé, spécialiste de la Russie, maître de conférence
à l’université Blaise-Pascal de Clermont Ferrand, interrogée par Audrey Radondy RealAudioMP3


"Ces marches russe s'inscrivent dans un contexte particulier, qui a été marqué
par plusieurs cas d'affrontements interethniques en Russie. Et ces affrontements
ont été instrumentalisés par les nationalistes donnant le sentiment d'un reforcement de ces
groupes nationalistes dans le pays actuellement", explique Françoise Daucé, spécialiste de la Russie, maître de conférence à l’université Blaise-Pascal de Clermont Ferrand.

Pour elle, ce phénomène peut s'expliquer par plusieurs facteurs, à la fois par l'attitude du gouvernement et de changements démographiques : "Depuis le début des années 2000, le pouvoir se construit en opposition avec le monde extérieur et notamment le monde occidental. C'est quelque chose qu'on voit apparaître dans la rhétorique de Vladimir Poutine et qui s'est probablement accentué sous l'effet d'une crise démographique".
En effet, la population russe diminuant, il faut faire appel à des immigrés pour compenser la perte de mains-d'oeuvre. Ces arrivées de migrants, "alimentent donc des formes d'inquiétude et ces raisons démographiques sont accentuées par le pouvoir qui stigmatise en permanence les migrants", précise la spécialiste de la Russie.

(Photo : À Saint-Pétersbourg, des nationalistes ont exhibé des drapeaux noir-jaune-blanc, couleurs de la Russie impériale)


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité