HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Audiences et Angélus > dernière mise à jour: 2013-11-06 11:11:35
A+ A- Imprimer cet article



Audience : le pape explique la communion aux biens spirituels et appelle à prier pour Noemi



Après avoir évoqué, il y a une semaine la Communion des Saints, le pape François, lors de l’audience générale de ce mercredi 6 novembre, s’est attardé sur la communion aux biens spirituels : les Sacrements, les charismes et la charité.

Les Sacrements expriment et réalisent une profonde communion entre nous. En eux, nous rencontrons le Christ, et par lui, nos frères dans la foi. Ils nous invitent à être missionnaires et alimentent en nous une foi qui sait résister aux idoles.


Les sacrements alimentent une foi joyeuse

Les sacrements ne sont pas des apparences, des rites, ils sont la force du Christ, souligne le pape. « Jésus est présent dans les sacrements. C’est lui qui nous rassemble, nous transforme en communauté et nous fait adorer le Père ». Les sacrements, a par ailleurs indiqué le Saint-Père, « nous amènent à être des missionnaires et l'engagement apostolique qui consiste à transmettre l'Évangile en chaque lieu, même dans les plus hostiles, constitue le fruit le plus authentique d’une vie sacramentelle assidue.

La grâce des sacrements alimente en nous une foi solide et joyeuse ». Il est donc important rappelle le pape « de communier, il est important que les enfants soient baptisés tôt, il est important qu'ils soient confirmés. Parce que c'est la présence de Jésus-Christ en nous, qui nous aide ».


Les charismes aident à grandir dans la charité

Donnés à certains par l’Esprit Saint pour faire du bien aux autres, les charismes sont des grâces particulières destinées à l’édification, à la sainteté et à la mission de l’Église. Ils aident à grandir dans la charité. Sans l’amour, même les dons les plus extraordinaires sont vains.

Vivre la communion de la charité signifie ne pas chercher son propre intérêt, mais faire nôtres les souffrances et les joies de nos frères. Si nous vivons la communion de la charité, nous sommes dans notre monde ‘sacrement’ de l’amour de Dieu.

Les charismes sont les « cadeaux » que nous fait l'Esprit Saint. « Ce sont des attitudes, des inspirations et des élans intérieurs, qui naissent dans la conscience et l'expérience de certaines personnes, qui sont appelées à les mettre au service de la communauté ».

La charité est nécessaire à la communion de l'Église

Enfin, le Saint-Père explicite le troisième aspect de la communion aux biens spirituels : la communion de la charité. « L' unité entre nous qui fait la charité est l'amour. La Charité : voilà l'amour de Dieu que l'Esprit Saint nous donne dans le cœur. Sans amour, les dons les plus extraordinaires sont vains. Là où il n’y a pas l'amour il y a un vide, un vide qui est rempli par l'égoïsme ».

Et le pape interpelle les fidèles : « si nous sommes tous égoïstes, seulement égoïstes , pouvons-nous vivre en communauté, dans la paix ? Ce n'est pas possible, affirme t-il avec force. C’est pour cette raison que l’amour qui nous unit, la charité est nécessaire.

Par conséquent, « vivre l' unité de l'Église, la communion de la charité signifie ne pas rechercher ses propres intérêts, mais partager les joies et les souffrances des frères (cfr 1 Cor 12,26), prêt à porter le fardeau des personnes les plus vulnérables et pauvres ».

« Cette solidarité fraternelle fait partie intégrante de la communion entre les chrétiens. Et souvent, nous sommes trop arides, indifférents, distants et au lieu de transmettre la fraternité, nous transmettons mauvaise humeur, froideur et égoïsme. Et ce n’est pas avec la mauvaise humeur, la froideur et l'égoïsme que l’Église peut grandir, mais seulement avec l'amour qui vient de l’Esprit Saint ».


Les fidèles appelès à prier pour Noemi

Au terme de l’audience générale le pape a invité les fidèles à accomplir un acte de charité. Le Saint-Père a confié qu’il venait de rendre visite à une enfant d'un an et demi, atteinte d’une maladie grave. « Son père et sa mère prient et demandent au Seigneur la santé pour cette jolie petite fille . Son nom est Noemi ».

Accomplissions un acte d'amour, a demandé le pape. « Nous ne la connaissons pas, mais c'est une enfant baptisée, l’une d'entre nous, c’est une chrétienne. Accomplissons un acte d'amour pour elle et avant, en silence, demandons au Seigneur qu’il l’aide et qu’il lui donne la santé ».


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du Vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité