HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Eglise > dernière mise à jour: 2013-10-31 10:20:02
A+ A- Imprimer cet article



Le commentaire de l'Evangile du dimanche 10 novembre



Le Père Pascal Montavit nous propose son commentaire de l'Evangile du dimanche 10 novembre, 32 ème dimanche du temps ordinaire. Evangile selon Saint Luc 20, 27-38 : les morts ressusciteront

Ecoutez le commentaire du Père Montavit RealAudioMP3

L’Evangile de ce jour met en scène un nouveau groupe d’adversaires de Jésus. Après les grands prêtres et les scribes qui interrogeaient Jésus sur la légitimité de son autorité (Lc 20,1-26), ce sont maintenant les Sadducéens qui entendent tendre un piège à Jésus à propos de la Résurrection, une croyance à laquelle ils n’adhèrent pas. Jésus en profite pour donner un enseignement qui peut se résumer en deux points.

Tout d’abord, les Sadducéens présentent à Jésus un raisonnement qui est censé prouver que la résurrection n’existe pas. Une femme a épousé successivement sept frères. De qui sera-t-elle l’épouse à la résurrection ? Dans sa réponse, Jésus commence par affirmer que la vie dans l’au-delà est bien différente de ce que nous pouvons imaginer en établissant des comparaisons avec notre vie sur la terre. C’est là le premier point fort de l’enseignement de Jésus. Notre raison est limitée et nous ne pouvons pas tout comprendre, tout connaître. « Ceux qui ont été jugés dignes d’avoir part au monde à venir et à la résurrection d’entre les morts ne se marient pas, car ils ne peuvent plus mourir : ils sont semblables aux anges ; ils sont fils de Dieu, en étant héritiers de la résurrection » (Lc 20,35). Il y a donc toute une part de notre foi, celle que nous professons durant le credo au cours de la messe, qui ne contredit pas la raison mais qui la dépasse. Le danger pour l’homme serait de se dire : « Je ne crois que ce que je peux dominer ou maîtriser intellectuellement ». Mais Dieu est bien au-dessus de nous. Il nous a donné le désir de le connaître et la capacité de le reconnaître. Toutefois, tant que nous serons sur terre, cette compréhension garde ses limites. Ce n’est que dans la prière que nous pouvons recevoir cette grâce de découvrir que l’enseignement de Jésus est la vérité, plus précisément l’unique Vérité qui se révèle aux hommes afin qu’ils obtiennent le salut.

Un deuxième enseignement important provient de l’argument que Jésus prend pour soutenir sa position. Il cite le livre de l’Exode lorsque Moïse, au buisson ardent, appelle le Seigneur : « Le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, le Dieu de Jacob » (Ex 3,15). C’est donc bien par les Saintes Ecritures que la compréhension de la foi nous est possible. Toutefois, cette Ecriture a besoin d’être interprétée. C’est ce que fait Jésus : si Dieu se reconnaît comme le Dieu des patriarches, c’est donc que les patriarches continuent de vivre. Dieu est le Dieu des vivants et les patriarches participent à la résurrection. Aujourd’hui encore, c’est par les Ecritures que le Seigneur se révèle à nous. Cette Ecriture, c’est l’Eglise, par son magistère, qui nous guide dans l’interprétation qu’il convient d’en donner. L’homme, par sa raison seule, interprètera de façon erronée les Ecritures. Dans sa Sagesse, Dieu a choisi l’Eglise comme médiateur.

L’Evangile de ce dimanche vient donc réveiller notre foi en la résurrection. Jésus nous dit que ceux qui ont été jugés dignes « sont semblables aux anges, ils sont fils de Dieu en étant héritiers de la résurrection » (Lc 20,36). Cette formulation bien mystérieuse, nous pouvons la comprendre comme la joie qui est offerte au serviteur bon et fidèle. Combien de personnes aujourd’hui voient leurs proches mourir et restent dans le désespoir d’une vie qui s’arrête là, sans espérance d’un au-delà. Prions pour que chacun soit renouvelé dans la foi en Jésus-Christ qui nous donne de participer à sa Résurrection.


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité