HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Culture et Société  > dernière mise à jour: 2013-11-11 07:42:21
A+ A- Imprimer cet article



La publicité, le "carburant" de Twitter en bourse



Après Facebook l’an dernier, Google en 2004, un nouveau géant de l’Internet est entré en bourse : Twitter, le site aux messages de 140 caractères. Ce fut un succès : pour sa première séance, la semaine dernière, l’action Twitter a clôturé avec une hausse de près de 73%. L’entreprise du web a pu lever plus d’1,8 milliard de dollars, juste derrière Google il y a bientôt dix ans, mais loin derrière les 16 milliards de Facebook en 2012.

Certains experts ont mis en garde contre une possible poussée de fièvre sans mesure avec les performances réelles du site de microblogs. Comment mesurer la valeur d’une entreprise du web ? François Mariet, professeur en gestion des médias à Paris Dauphine, l'explique à Antonino Galofaro : RealAudioMP3

L'introduction en Bourse de Twitter était la plus attendue aux Etats-Unis depuis celle de Facebook, qui avait été émaillée de problèmes techniques. Les débuts de Twitter semblent pour leur part s'être déroulés sans problème majeur.

« Les investisseurs auront toujours des lubies, mais cela ne nous dit rien sur l'avenir » de Twitter, explique toutefois Larry Chiagouris, un professeur de marketing de la Pace University, à l’AFP. « L'avenir sera déterminé par combien de dollars publicitaires Twitter arrivera à capturer », estime-t-il, « le reste n'est qu'un phénomène de court terme ».

Certains analystes ont prévenu que le cours de Twitter risquait d'être très volatile dans les jours à venir, et les estimations sont d'ailleurs déjà très divergentes. La maison de courtage Topeka conseille d'acheter l'action, qu'elle voit monter jusqu'à 54 dollars. Le cabinet de recherche Pivotal estime le bon prix à seulement 30 dollars et conseille de vendre car avec une valorisation boursière proche de celle du nouveau géant publicitaire Publicis-Omnicom ou du groupe internet Yahoo, « Twitter est simplement trop cher ».

Beaucoup d'experts ont toutefois souligné ces derniers jours que la capacité de Twitter à améliorer sa rentabilité serait un facteur crucial, et jugé urgent de développer ses recettes à l'international, où le site a les trois quarts de ses utilisateurs mais où la publicité en ligne est souvent moins développée et moins rentable qu'aux Etats-Unis.

Avec AFP


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du Vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité