HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Justice et Paix > dernière mise à jour: 2013-11-12 14:16:37
A+ A- Imprimer cet article



La Chine intégre le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU



En Chine, un jeune moine tibétain s’est immolé lundi 11 novembre pour protester contre la répression chinoise contre sa communauté. Depuis 2009, ils sont déjà plus de 120 personnes à l’avoir fait au Tibet et dans les provinces voisines.

De nombreux Tibétains dénoncent la domination grandissante des Han, l'ethnie ultra-majoritaire en Chine, et la répression de leur religion et de leur culture, estimant par ailleurs que le développement économique de leur région profite surtout aux Han.

Début octobre, des policiers chinois avaient ouvert le feu sur des manifestants au Tibet, faisant 60 blessés. Ces protestataires demandaient la libération d'un homme détenu pour avoir refusé de hisser un drapeau de la Chine, selon des ONG.

Face à ces drames qui se répètent et dans un élan de soutien, treize pays dont la France, ont interpellé Pékin il y a quelques semaines, pour l’alerter sur ses violations des droits de l’homme des Tibétains.

Des accusations qui n’ont pas dissuadé la Chine à retirer sa candidature au Conseil des droits de l’Homme des Nations-unies. Elle a même été élue à l'issue du vote du 12 novembre au siège des Nations unies à New-York.

Quelle est aujourd’hui la situation au Tibet et pourquoi la Chine veut-elle en devenir membre ?

Les explications de Philippe Dam, du bureau de Human Rights Watch à Genève, interrogé par Audrey Radondy RealAudioMP3



(Photo : si la Chine est élue, elle rejoindra le Conseil des droits de l'Homnme des Nations unies le 1er janvier 2014 pour un mandat de trois ans)


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité