HomeRadio Vatican
Logo   
autres langues  

     Accueil > Eglise > dernière mise à jour: 2013-12-16 11:51:09
A+ A- Imprimer cet article



La nouvelle Constitution du Vietnam déçoit



La nouvelle Constitution du Vietnam, qui entrera en vigueur le 1er janvier 2014, laisse la liberté religieuse sous étroit contrôle de l’Etat, déplore Christian Solidarity Worldwide (CSW), une ONG américaine basée à Casper, dans l’Etat du Wyoming. Selon CSW, les responsables religieux, les intellectuels et les militants pour les droits humains, qui espéraient que cette nouvelle Constitution soit le prélude à un véritable train de réformes politiques et sociales, sont déçus. En effet, relève l’ONG, le nouveau texte constitutionnel – approuvé le 28 novembre 2013 par 98% des membres de l’Assemblée nationale – maintient la prédominance du Parti communiste.

Tant la Constitution de 1992 que sa version révisée contiennent certes des dispositions qui protègent le droit de suivre ou non une religion. Le texte interdit cependant «l’usage impropre des religions ou des croyances dans le but de violer la loi». Les fonctionnaires s’opposant au développement des religions «pourront facilement utiliser de telles dispositions afin de réprimer des responsables et des groupes religieux», remarque l’ONG américaine.

La proposition alternative de Constitution a été ignorée

Au cours des premiers mois de 2013, le gouvernement vietnamien avait invité la population à commenter le projet de nouvelle Constitution. En réponse, un groupe de 72 intellectuels connus et d’anciens fonctionnaires du gouvernement avaient élaboré une proposition alternative de Constitution. Elle demandait des élections démocratiques, la liberté de la presse et le droit à la propriété privée. En mars 2013, les évêques catholiques vietnamiens avaient, eux aussi, rédigé des observations et des propositions concernant le projet présenté par le gouvernement. Les propositions en question comprenaient des garanties constitutionnelles en matière de droits fondamentaux, la liberté de religion, la liberté d’expression ainsi que le droit à participer au système de gouvernement.

Frustration et déception

Ils réclamaient également de plus importants pouvoirs pour l’Assemblée nationale, la distinction entre les pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire, et leur pleine indépendance.
La nouvelle Constitution approuvée ignore toutes ces recommandations. L’Assemblée nationale a en effet adopté un texte qui conserve l’absolue prédominance du Parti communiste dans la sphère politique et économique. Mervyn Thomas, directeur exécutif de «Christian Solidarity Worldwide», déclare sur le site internet de CSW (www.cswusa.org) partager la frustration et la déception exprimées par les responsables religieux. (Apic/csw)


Photo: fronton du palais présidentiel vietnamien à Hanoi


Partagez





Qui sommes-nous Programmation Contacts RV Productions Liens Autres langues Saint-Siège Etat du Vatican Cérémonies pontificales
Tous les contenus de ce site sont protégés ©. Webmaster / Crédits / Mentions légales / Publicité